Ô Rimbaud et Aurore printanière.

Ô Rimbaud ! Tes complaisances ont embrassés de leurs lèvres inventives, ce que d’autres appelèrent littérature alors qu’elle n’était qu’à l’état de lambeaux inanimés.

De ces restes, tu raccommodas le linceul de nos pensées encore inavoués, De là, on te traita de fous, de prétentieux, d’arrogant, Toi qui t’autoproclamait oreille de la nature, et œil du monde. En simple poète émerveillé du voyage, tu essayas de retranscrire ce que nul homme eut achevé à présent : décrire le monde au-delà des mots que nous n’avons jamais compris. L’encre est devenue le sang qui coulait dans tes veines, alors que trahit par un corps plus jeune que ton esprit novateur, tu cherchais celui qui comprendrait le tien. Les terres d’Afrique t’ont-elles répondu ? Ta souffrance t’emmena-t-elle dans une réflexion sur ta vie écourtée ? Trop écourtée pour nous laisser lire et goûter tes dires, le fruit de ton esprit, et enfin, tes yeux voyant l’avenir…

De toi, il ne reste que les empreintes de tes pas vers le Soleil, le seul à la hauteur de ton génie incompris.

 

Aurore du printemps, dont s’écoule lentement, les larmes de tes prétendants, n’as-tu jamais posé les yeux sur ceux qui t’étaient amoureux ? As-tu vu leurs cœurs se flétrirent à l’automne, se gêler à l’hiver, se mourir à l’été, en ton absence ? Combien d’entre eux ne t’ont pas une seule fois évoqué, clamant leur amour à tout va, alors que tes roses fanées, demeurèrent sourdes à leurs plaintes. Insensible saison, toi aux couleurs vives et pourtant sans raison, tu ignores encore l’hymne de ses âmes qui jamais encore, t’ ont jeté le blâme.  De Baudelaire, De Rimbaud, ils n’en restent que les noms, car hélas, plus d’une fois, tu leur as fais fau bond !

 

Douce lueur de printemps, c’est maintenant que tu pleures, car il faudra longtemps, et un peu de ton cœur, pour effacer à temps, les stries de tes erreurs.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site