...te retrouver

"On a l'impression parfois, lorsqu'on dort, de tomber. On tombe sans jamais s'arrêter, dans le vide total on tombe sans pouvoir comprendre notre chute, sauf qu'elle ne s'arrête jamais, et durant ce laps de temps: on réfléchis, on repense à tout ce qui nous tracasse, aux erreurs que l'on a faite et on imagine, oui on imagine surtout, ce qui aurait pu arriver si tout avait été diférent, vraiment tout comme ta mort El..."

- Chérie ? dit mon père devant la porte de ma chambre, en frappant.

Je range mon car
net sous mon oreiller et l'autorise à rentrée. Il ouvre et me sourit, pour venir s'asseoir à côté de moi. Elle me caresse la joue et sort de son dos plusieurs docuements:
- oooh papaaaa...soupirais-je.
- J
e sais qu'il est encore tôt pour que tu choisisses ta fac maintenant mais, tu devrais y réfléchir. Et côté journalisme, ils sont très réputés à Harvard.
- Ah oui
?Intérressant, néanmoins je pense qu'il est un peu tôt pour parler de ça.
- Pro
mets-moi juste de jeter un coup d'oeil, d'accord ?propose mon père.
- Ok, je rega
rderais ça.

Il m'embrasse s
ur le front et je lui souris. il finit par sortir de ma chambre. Je pose sur mon bureau les documents qu'il vient de me donner et m'apprête à envoyer un texto à Evey, quand j'en reçois un:

"Slt, c'est Tyler. Juste pour savoir comment tu vas
et te prévenir qu'un café littéraire vient d'ouvrir donc
si ca te dit, appel
le-moi...

Tyler"



Un doute m'e
nvahit:serait-ce un rendez-vous ? Par précaution, vaut mieux que je lui réponde que j'invite Annie avec nous, histoire de voir sa réaction. Je lui envoie mon message et décide de sortir un peu. C'est sur un fond de rock que je médite. J'arrive au croisement d'une avenue quand Matteo et moi nous nous croisons. Embarrasée, jenlève mes écouteurs et baise le son qui est à toute:
- Euh Salut...dis-je.
- Salut. Ca
va ?

Je rêve où
il me demande comment je vais après m'avoir totalement ignoré. Je lui répond séchement:
- Je passais par là.

Il s
ourit et me dit:
- Je sais ce que tu penses Ruth: je t'adresse la parole après t'avoir totalement ignorer de la sorte. Je m'en excuse. J'ai appris que Liane et toi étiez amies ?
-
Oui, en effet. Mais ne t'inquiète pas, je ne t'obligerais ps à me subire lorsque tu seras avec elle.


Je l'
évite et continue ma route quand il me dit:
- Elle est mourante.
Je m'arr
ête sur le champs. Je regarde la ruelle qui mène à la maison de Liane quand il me retient:
- Tu ne peux rien faire Ruth, alors laisse tomber.
- Je.
...je ne peux pas accepter ça une deuxième fois. Je peux pas la laisser comme ça, tu comprends?

Il me
prend dans ses bras, chose que je n'ai plus de sa part depuis longtemps, et me chuchote:
- On est tous impuissants. Tiens, elle voulait que je te rende ça...

Il me
donne un sachet et s'éloigne. J'ouvre et vois l'album que je lui avais malgré tout prêter. Sa chanson préférée est "lointain", là où elle ira certainement te retrouver Elane.


...te
retrouver.

te retrouver.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×