Rencontre

Rencontre
J'ai la gorge sèche, l'estomac qui se noue, des gouttes de sueur traverse mon visage: pourquoi faut-il que ce passé me rattrape ?
- Chers élèves veuillez-vous asseoir.

Nous obéissons et prenons place. Il commence à nous expliquer le programme de l'année, je prends des notes mais je n'arrive pas à me concentrer. Eitan avait donc une soeur ? Estce que tu la connaissais ? Comment a-t-elle su qui je suis ? Et pourquoi tenait-elle à me trouver ? Aurait-elle des informations que je n'ai pas ?
Trop de question me tourmente...
- Mademoiselle...James! Pourriez-vous nous expliquer pourquoi vous avez souhaiter travailler dans le journalisme ?
La classe se tourne vers moi, il ne manquait plus que ça.
- Eh bien...hum, l'écriture est déjà une passion pour moi, et je voudrais investir cette passion dans l'information sur le monde actuel. Je pense que je voudrais que cette passion soit utile à la société, comme pour moi.
Un silence s'installe. Le professeur me sourit et conclus:
- Excellent Mademoiselle James,bienvenue dans le journalisme. Mr. Sean Cosner, quel est votre but en travaillant dans le journalisme?
J'essaie tant bien que mal de chercher qui est son interlocuteur quand je vois l'élève concerné, un jeune brun, un peu pèr sde ma taille:
- Je pense qu'il est important à l'heure actuel d'informer la société sur ce qui se pase dans le monde, et surtout de leur faire ressentir qu'ils sont concernés par l'évolution de notre époque, aussi je rejoins l'avis de ma collègue Melle. James.
- Très bien, je vois que cette année nous avons des élèves d'ambition. Bon nous allons commencer avec une chose simple et ......

Le garçon se retourne et nos regards se croisent. il me sourit, je rougis instinctivement et lui souris à mon tour au point d'en oublier ma voisine:
- Sean Cosner...soupire-t-elle. Je ne croyais pas le voir ici.
- Tu le connais ? demandais-je avec curiosité.
- Mouais, on était dans le même lycée...C'est un gros macho...
- Ah ça, je connais,dis-je. Hum, Iris, si tu veux on poureait parler tout à l'heure.
- J'y compte bien, déclare-t-elle sympatiquement. Tiens ca sonne justement
.
Elle prend ses affaires et commence à se presser comme si quelque chose l'attendait. Un peu plus posé, je prend mon temps. Alors que je ramasse mes livres, une ombre masque ma table. Je relève la tête et me retrouve face à face avec le jeune homme de tout à l'heure:
- Salut je m'apelle Sean, dit-il en me tendant sa main.
- Moi, c'est Ruth, dis-je en la lui serrant, à ceque je vois on a la même conception des choses en ce qui concerne le journalisme.
- Ouais, mais je pense que toi tu en as une particulière que tu n'as pas dévoiler à toute la classe.
Je rougis à nouveau et répond sur le coup:
- Ah oui, et tu penses que je cacherais quoi ? Impressionne-moi! le provoquais-je.
- Hum, disons que par hasard je suis tombé sur la cas de ta soeur en parlant du suicide chez les jeunes.

Je ne réponds pas. Embarrassé, il se rattrape:
- Pardon, désolé, c'était maladroit de ma part je voulais pas...
- Pas grave, dis-je. C'est juste que...il y a toujours cette impression que le passé me rattrape, tu vois ?
- Ouai, je comprend. Si ça te dit un jour où tu te sens seule de venir au café du coin de la rue, prévines-moi...voilà mon numéro,dit-il sur un ton charmeur.
- Euh okay, dis-je surprise.
- Bon a+, Ruth.
- Bye.

Je prend le morceau de papier avec son téléphone inscrit et le rentre dans mon portable.
________
A peine ai-je traversé le seuil ma classe de cours pour aller vers mon casier que je vois Tyler qui m'attends:
- Encore toi ?! m'exclamais-je.
- Je vois que ca te fait plaisir....soupire-t-elle.
- Excuse-moi, mais à l'heure qu'il est ta godiche doit te chercher dans tout le campus. Tu devrais la rejoindre pour lui éviter cette peine, "chéri" ...me moquais-je.
- Oh, je vois tu es jalouse parce que je sors avec elle, dit-il avec arogance.
- Tyler Gordon, toujours le même ! Et dire, que je te croyais un peu plus...mature. Etant donné que tu as un an de plus que moi...mais je me trompais et je suis bien contente de ne pas être sorti avec toi.
- On se rassure comme on peut.
- Si tu le dis, mais en attendant excuse-moi mais j'ai un rencard à préparer. Bye!


Je lui tourne le dos, fière de l'avoir remis à sa place et retrouve dans la cour Iris
________________________
- Comment tu as fait pour me trouver ? Enfin comment tu as su que j'existais ?
- Mes parents m'avait dit qu'à l'enterrement, tu étais là, m'explique-t-elle. Mais il refusait de me dire ton prénom de peur que je vous embête durant votre deuil. Mais j'ai cherché sur internet et j'ai pu te trouver. C'est un pur hasard qu'on se retrouve dans cet établissement. Eitan aimait Elane...
- Autant que ma soeur l'aimait, défendais-je. Pourquoi tu tenais à me voir ?

Elle hésite.
- J'aimais beaucoup mon frère et...ben, je me disais que ca serait sympa de savoir comment tu l'as vécu . Je voulais en parler à quelqu'un qui me comprenne.
- Je vis avec maintenant je l'ai accpeter mais c'est à cuase d'apparition comme toi, où de personne qui en parle que je n'arrive pas à me détacher de ce passé. Ca prouve que j'y suis attaché encore. J'ai fait une petite dépression pendant un certain moment, mais avec mes amies et mon petit ami, c'était plus facile.
- Tu sais, si ca te gêne que je sois dans tes pattes on est pas forcé d'être amies, dit-elle anxieuse.
Je lui souris: au contraire, je me sens un peu perdu ici, et j'aimerais qu'on devienne amie^^.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site