Le soleil éclaire nos souvenirs enfouies...

[muSic]

La so
nette rententit. Je me précipite à l'entrée et ouvre la porte. Mon père apparaît avec des bagages à la main. Puis vint une jeune fille que je connais depuis fort longtemps maintenant:
- EVEEEEEEEEEEEEY!!!!!!!!!!!!!criais-je.
- RUUUUUUUUT
H!!!!

On se
prend dans nos bras,se serrant aussi fort que nous le pouvons et après avoir crier comme des hystériques, courrons dans ma chambre après de brève salutation à mes parents. Je ferme la porte à clé et la sers une nouvelle fois dans mes bras.
- aaaah!!Evey, qu'est-ce que tu m'as manqué !!!
-
Toi aussi Ruth, dit-elle rayonnante,si tu savais comme je suis heureuse qu'on puisse être comme au bon vieux temps.
- D
ommage que ton séjour soit de courte durée.
- J'aurai
s voulu rester plus longtemps mais tu connais mes parents, j'ai dû me battre pour rester une semaine déjà alors je m'estime heureuse.
- Tu
as raison, installe-toi,je t'en prie...


Elle
dépose ses valises et déballes quelques affaires. Soudain, elle prend un paquetn emballé et me le tend. J'écarquille les yeux:
- Tiens c'est pour toi ma pucette !^^me donne-t-elle.
-
Oh...Evey..je
- Ouvres-le!

J'arrache l'emballage et ouvre le carton:
- OH MON DIEU!!!UN T-shirt dédicassé du chanteur de Nickelbaaaaaack!!!!
- En
personne ma vieille!!! Et j'en ai un aussi, et là c'est leur album "best-off" dédicacé avant sa sortie, ainsi que quelques fringues parisiens qui t'iront à ravir, s'exclame Evey.
- Oh
merci, dis-je en la serrant une énième fois dans mes bras. C'est magnifique, t'es vraiment géniale...
- O
ui, je sais, ironise-t-elle. Bon alors raconte -moi, dans tes mails, tu m'a parlé de ce grand amour avec Michael et de ta rencontre avec Annie...
- Pffou...ben,
Annie, Tana et moi, on traîne ensemble...et puis je deviens amie avec la petite amie de Matteo, tu sais la blonde ?demandais-je.
- Ah o
ui! Celle que tu a vu emballé à plei...
-Evey
!!!

Elle éclate
de rire.
- Comment je me suis marrée quand tu m'as raconté votre situation près du casier avec matteo, michael et ja...

Elle s'a
rrête un moment. Mon amie me regarde les yeux curieux et anxieux:
- Et Jason, comment va-t-il ?
- Bien,enfin il est toujours aussi morne depuis que tu es parti. Enfin, Michael et lui sont toujours aussi bons amis et il est célibataire.
- il devra
it se trouver quelqu'un,soupire-t-elle à contre coeur.

Je pe
ine pour elle et finit par lui dire:
- Suis-moi...
- Hein ?!
Pour aller où ??
- Suis-moi e
t pose pas de question...

J'en
file mon blouson, tandis qu'elle se prépare, et après un coup de gloss l'invite dehors. Je suis devenue plus coquette, disons que j'aime me rendre jolie discrètement, encore une nouvelle facette de la nouvelle Ruth!!!Mais pas du côté pouff Elane!!Attention!(rire) Quinze minutes plus tard, nous arrivons au terrain basket du coin. La plupart des lycéens y traînent. J'évite les pétasses qui dévisage la "nouvelle" Evey avec envie. Puis nous trouvons une place dans les gradins.
Les
garçons joue au ballon: Tyler, Michael, Matteo et Jason s'affrontent avec d'autres mecs de ma classe et de l'établissement. Les danseurs de hip-hop font leur show dans leur coin. J'en salue certain, puis m'installe:
- Qu'est-ce qu'on fait ici ?demande Evey, impatiente.
-
Attends tu verras...

Comme
prévu, les garçons font une pause et s'aperçoit de notre présence. Certains d'entre eux regarde la nouvelle arrivante avec envie (ou perversité, si tu préfères) mais elle y reste indifférente. Comme je l'avais imaginé encore, Michael et Jason viennent prendre à boire près de leurs sacs. Deviné devant quel sac, Evey éest assise ?^__________^
- Oh...ruth...dit Evey en comprenant ce qui se passe. Ne me dis pas que je vais me retrouver...
- ...f
ace à Jason! Tiens en parlant du loup.

Michael m'embrasse langou
reusement et remarque Evey, avec Jason:
- Evey ?! Wouaaah!! Je suis content de te voir,s'exclame-t-il en l'enlaçant. Hey Jason! Regarde qui est là...
Evey commence à palir
(façon de parler XD). Je lui donne un coup de coude. Michael me fait un clin d'oeil l'air complice. Jason s'approche et se retrouve face à Evey. il écarquille les yeux, et reste bouche bée. Evey, pour briser la glace, dit:
- Salut Jason...
- Salut euh...Evey. Wouaah! Tu as vrai
ment changé !s'exclame-t-il.

Elle lui sourit et se détend:
- Non, t'inquiète pas, je suis toujours l'"Evey en éruption" que vous connaissez tous. Par contre, toi t'as vraiment changer...T'es devenu un homme maintenant.
Jason rit avant de répondre:
- Si tu le dis...Je suis vraiment content de te voir, tu sais...
Evey rou
git,tout en lui souriant. Michael et moi nous nous éclipsons:
- Bon on va sur la plage,à tout à l'heure, crias-je en quittant les 2 lycéens, sur le dos de mon petit ami.
Jason propose à evey d'
aller se promener, histoire de se retrouver seuls. Sur la route, Evey lui raconte sa vie en France, et un peu son quotidien. Lorsqu'elle a fini, Jason s'exclame:
- Wouah...ca doit pas te manquer ici.
- Si au contraire. J'admets que la France, ben c'est géni
ale mais...vous me manquez. J'échange souvent quelques e-mails avec Ruth qui me parle de vous. J'ai appris que tu es toujours célib ' ?

- Ouais,depuis que...tu es parti, je n'ai pas vraiment chercher une autre personne. Et toi ?
- Non, plus
, disons que les mecs de là-bas sont quelque peu différent d'ici...
-
Quoi?! Tu vas pas me faire croire que tu n'as pas de petit ami ? insiste Jason.
- Non! je n'ai pas
de petit ami...et pourquoi je serais obligé d'en avoir un ? Je suis pas un de ses pétasses, se vexe Evey.

Ell
e presse le pas. Jason se précipite pour la rattraper et la retenir par le bras:
- Evey! Pardon...je suis vraiment un crétin. Je voulais pas te vexer...
- Et ben c'es
t pas très réussi! s'énerve-t-elle.
- Evey,
si je te demandais ça, c'est parce que je croyais que tu avais quelqu'un parce que...
- Parce
que quoi ?!demande-t-elle.

Il s'asseoit sur
un muret. Elle s'asseoit à côté de lui, un plus calme. Un silence pèse un moment quand Evey décide de parler:
-je...je ne t'ai pas oublier Jason. Loin de là même. Et je ne cherche pas non plus à trouver quelqu'un. Notre séparation a été assez brusque et surtout non-voulu, mais...je ne voudrais pas que sous-prétexte que je sois loin, je décide de tourner la page.
I
l la regarde un moment:
- Je ne t'ai pas oublié non plus Evey, et je n'en ai pas envie. La vérité c'est que mêm si tu habites loin et que je ne te vois quasiment jamais et bien...je t'aime encore.
Evey bai
sse la tête:
- moi aussi,chuchote-t-elle.
Jaso
n sourit. Au loin on peut apercevoir deux sombres se rapprocher, petit à petit, et s'embrasser doucement, comme pour prendre le temps de rapeller des souvenirs d'antan, ces 2 ombres qui finissent par ne faire plus qu'une sous le soleil qui se couche...

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×