Baiser sous la pluie...

Un baiser sous la pluie...



"Assise so
us un arbe, assise sous la pluie, assise dans mon monde: j'écris. C'est peut-être bête d'écrire sous la pluie, mais il y ades moments que ce qu'il y a de plus simple c'est de se laisser porter par la nature qui nous entoure. Je te sens près de moi Elane, à chaque moment de ma vie. je n'ai pas fini de verser quelques larmes mais je voudrais juste te voir. C'est impossible n'est-ce pas ? Ce n'est pas grave autant que je reste enfermé dans un coeur de petite fille fragile. Mes larmes ne se mélangeront pas à la pluie sur mon visage. Combien de fois ont-elles touché l'eau de la pluie ? ?Non,ce n'est pas le vraie question: combien de fois la pluie était-elle présente lorsque j'ai pleuré ? Il y a eu: le jour de ta mort, le jour où maman a lu mon livre et où j'ai fais mas première fois avec Michael, le jour où nous nous sommes séparés car Matteo avait eu un accident, et puis le jour où liane est morte...Tant de moments sombres dans ma vie et je n'ai que 20 ans,c'est trop jeune, où est-ce dans ces moments que l'on voit que le temps file sans nous laisser le temps de vous dire au revoir. Je n'ai jamais pu te le dire: au revoir. Je n'ai jamais voulu enfin de compte mais je m'y suis résolu. Je crois que je grandis sans même comprendre les évènements dramatiques qui m'entoure. Ne regarde pas les mauvais moments, me diras-tu, mais il faut bien les regarder pour se dire: dans ce monde, il y a forcément quelques choses de mieux. L'espoir: c'est ce qui m'aide à marcher et à rire, mais je crois qu'il y a aussi l'amour qui joue un rôle..."
- Qu'est-ce que tu fais sous la pluie ? demande Tyler en s'asseyant à côté de moi.

Je
ne réponds pas. Il me dévisage une seconde, tandis que je continue d'écrire. Il me caresse la joue, sur le coup, je ferme délicatement mon carnent, légèrement mouillé, et le regarde. Il me dit:
- J'ai rompu avec Catherine pour toi...

Mon coeu
r fait un bond. Ses yeux bleus continuent à me regarder. Je baisse la tête et laisse échapper quelques larmes avant de chuchoter:
- Tyler....

-...

- M'aimes-tu ?

- Oui.

- Vraiment ?


- A un point que tu ne
peux l'imaginer.


Je re
lève la tête et le regarde. Il prend mon visage entre ses mains après s'être mis face à moi.
- Et toi, m'aimes-tu ? Dis-le moi de ta bouche, de tes lèvres, que je l'entende raisonner et que je ne l'oublies pas...

Mes lèvres tremblent, des gouttes de pluie suivent leurs formes, les rendant luisantes et brillantes. il veut l'entendre, mais rien ne sort. Peu à peu ses mains quittent mon visage. Il baisse la tête, laissant une larme couler. La pluie continue sa danse, laissant continuellement ses gouttes frapper le sol. La pluie est comme un voile blanc qui nous emprisonnent sous ce chêne. Je suis là, avec lui, sous les feuilles qui nous abritent.
- Je t'aime Tyler...

Il r
elève d'un coup la tête:
- Je t'aime à un point que tu ne peux l'imaginer...dis-je en souriant.

Il
s'approche de moi et m'embrasse doucement, puis ardemment, puis commence à me serrer contre lui comme s'il avait peur que je m'en aille. Nous nous couchons au sol, continuant de s'embrasser que ce soit le cou, la joue, la bouche, nous continuons jusqu'à ce que la pluie s'arrête...

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×