Vie monotone et nouveau départ...

Vie monotone et nouveau départ...

Je suis debout depuis 4 heures du matin.Qu'est-ce que je fais? Ben,j'écris...la seule chose qui me reste de toi est ce carnet, où j'écris mes pensées. Je me rapelle encore de l'nterrement d'il y a quelques mois:que tu étais belle dans ce cerceuil Elane,ton visage souriait. Le légiste ne savaient pas pourquoi. Papa et maman disent que tu étais contre Eitan lorsqu'ils ont trouvé ton corps inerte. Eitan:quand je le dis ce n'est qu'un mot mais lorsque que tu disait son prénom lors de notre dernière conversation,tu vivais en le disant,tu vivais comme tu ne l'as jamais fait sauf avec moi. Elane,pourquoi es-tu parti? Je suis seule maintenant...tellement seule...


7h30:bip,bip,bip.

- Debout ma chérie,aujourd'hui rentrée des classes!!!

Maman,je voudrais tellement avoir le même sourire que toi,mais je n'y arrives pas. Je vais dans un nouveau lycée...J'appréhende ce jour depuis que tu es parti Elane.

- Comment se fait il que tu sois déjà lever?

- Oh,j'écoutais de la musique...

- Ah oui?Bon...prépare-toi,nous partons dans une heure...


Elle m'embrasse sur le front,puis referme la porte de ma chambre derrière elle. Je m'habille avec un jean et un T-shirt et ma veste en cuir noir. Je ne sui pas de celle qui voit la "vie en rose".Comme toi Elane,sauf que je n'ai aucune raison de mourir...et toi?quelles étaient les tiennes? Tu ne m'as même pas laisser de lettre avant de partir. Mais je ne t'en veux pas.Je descends dans la salle à manger, une assiette de pan-cake avec du sirop d'érable est mis à ma place. Papa est certainement déjà parti.Je m'empresse de gober ce qu'il y a dans mon assiette et prend un verre de jus d'orange pour accompagner le tout.Maman déteste ce carnet.:elle pense que ca m'enferme dans un monde extérieur et que je déprime à cause de ça...Tu la connais?Toujours méfiante de tout,donc je le cache. Aujourd'hui je l'amène avec moi...

A l'entrée du lycée, dans la cour:


- Bonne journée ma puce...A ce soir.

La voiture s'élogne loin,loin à l'horizon. Je rentre dans le bahut qui m'est inconnu,dévisage un peu l'organisation de cette cour. Comme d'habitude, on retrouve:la table des pompom-girls,le terrain de basket des machos,les populaires avec leur musique à fond et enfin les autres,plus simplistes dont je fais parti.Toujours cette anarchie pesante,mais tu sais Elane,je ne compte pas ou du moins je ne cherche pas à me faire d'amis.Je vois un banc isolé. Je m'installe sur celui-ci et commence à écrire tout en écoutant Nickelback:le sourire me vient aux lèvres quand j'écoute ce CD,tu te rapelles quand on sautait sur le lit à l'idée d'aller au concert!!C'était trop géniale...c'était juste avant que tu t'installes à Manhattan...
Je sens quelqu'un me fixer,je lève la tête et de loin,vers les mecs populaires,un mec me fixe en souriant,je lui renvoit un regard noir qui,bizarrement,ne lui fait aucun effet.Ses yeux topazes croisent les miens. Je secoue la tête,c'etait lors que la sonnerie retentit. Je ramasse mes affaires et vais en cours...

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site