Page blanche cache mes larmes,cache mes plaies...

Page blanche cache mes larmes,cache mes plaies...

-music-

Cela fait plus
ieurs minutes que Michael et moi, nous nous fixons. Je viens d'avoir un appel. Qui l'aurait cru qu'un amour aussi proche que le notre, que nos baisers volés seraient balayer par la neige de septembre, que mon coeur éclaterait lorsqu'il me donnerait un ultimatum tel que celui ci, qui l'aurait cru Elane, que lui nos chemins se séparerait à la veille de notre voyage pour Paris, juste quelques heures avant le décollage...qui l'aurait cru que nos premiers baisers disparaitrais sous cette nuit d'hiver.
- Lui ou moi....dit-il au bord des larmes.

Ses yeux
gris brillent sous les larmes qui menacent de se déverser le long de ses joues. Me suppliant de lui appartenir, il me fixe intensément. Je pleure déjà, à ma grande surprise, il me reste assez de larme pour perdre l'amour que j'ai partagé avec lui:
- Je suis désolée Michael....
Mon coeur
éclate.
-... Mais je ne peux pas laisser mourrir un frère, j'ai déjà perdu Elane.

- Al
ors...c'est fini?


Ces
mots transperce la poitrine. Aucun sang n'aparait mais ce n'est pas pour autant que je souffre sous ces lames tranchantes. Je baisse la tête et lui tourn le dos:
- Ruth, je t'en prie, me fais pas ça...supplie-t-il.

- Je
suis désolée.


Je co
urs vers l'hopital et l'entend crier mon nom:Ruth!!!!Ruth!!!!crie-t-il de toutes ses forces. On se verra à la rentrée certainement, il ne m'adressera pas la parole et ne m'adressera même pas un regard. J'ai mal au ventre mais je ne veux pas m'arrête pour pleurer et omber à genoux criant au ciel que je le hais.,non je ne veux pas...

____
__________________

- Mademoiselle, vous pouvez entrer sa prise de sang est fini.

Je rentre dans la chambre d'hopital, et voit le jeune homme brun se redresse en me voyant:
- Tu es venue...susurre-t-il.

Me
s yeux sont tristes, il comprend alors qu'il n'y aura pas de "nous" bien que je sois venue. Je ne parlerais pas de lui avec amour, je ne compterais pas les minutes a l'attendre:non, seul Michael y a eu droit, maintenant je n'attends que ton apparition Elane, que la neige si douce balaye ma souffrance et laisse fleurir en moi un doux parfum de vie, et non de mélancolie. Je ne veux pas regretter ma rupture, car mon amour pour lui est trop beau que je décides de me languir de lui:j'ai fait mon choix et j'assume.
- Pourquoi...pourquoi es-tu venu?
J
e l'embrasse sur le front comme tu me le faisais si souvent:
- Parce que j'ai déja perdu une soeur, et que je ne veux pas perdre mon frère...
Il
me regarde avec un étincelle d'espoir: ce couple dont il reve tant mais qui ne verra jamais le jour, ni le doux couché de soleil où j'ai dit à Michael "Je t'aime" tant de fois,ni cette fameuse nuit qui n'apparatenaient qu'à nous:la mélancolie me laisse un goût amer qui me ramène à la réalité:
- Pourquoi ?medemande-t-il devinant mes pensées.

- I
l n'y pas de "nous" pour toi et moi, Matteo.

-
Mais tu es seule...

- O
ui, je suis seule, maintenant, et je tiens à le rester.


J
e me lève et quitte sa chmabre quand il m'apelle:
- Ruth!

Ca
n'a pas le même son, que celui qu'il m'a lancé ce soir. Mon coeur n'éclate pas, il saigne déjà de la récente rupture. Je ne me retourne pas, je le verrais à la rentrée...comme Michael.





Qui aurait cru qu'un nouveau départ, marquerait le goût des larmes et du chagrin, que mes hallucinations me ferait tant souffrir, que la neige recouvrirai les plaies de cette séparation,que mon coeur cesserait de battre à la minute où son souffle chaud n'atteignait plus le mien, que cet appel m'aurait mis face à un choix inévitable...

Qu
i l'aurait cru?

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×