Emmène-moi...

Emmène-moi...
music.

- Tu m'étonnes qu'il est pas accepter ça.

- Ouai.

- Et toi t'
auras fait quoi?me demande Michael.

- J'en sai
s rien.


Il
se penche vers moi et m'embrasse:
- Hey, qu'est-ce-que t'as?

- Rien, c
'est juste que...Matteo m'a embrassé.

- Il t'a
quoi?

- em
brasser. Un smach, une seconde, bref...ca me laisse perplexe. Il est jaloux de toi, il considère que t'as piqué sa place et je sais plus quoi faire. Il m'a dit qu'il m'aimait:

- Et tu lui
a répondu quoi?m'interroge-t-il.

-
Bah, que veux-tu que je lui réponde: je suis amoureuse de toi.


Il me
sourit. Il a besoin de l'entendre. Je le prend dans mes bras, nous sommes assi au pied de ce grand chêne, devant le lac. Matteo m'aime mais je ne peux pas, et je veux pas l'aimer comme ça, je l'aime comm un frère rien de plus. Qui sait, peut-être aurait-il pu sorti avec moi si il n'y avait pas eu Michael mais le fait est que je suis avec lui et rien ni personne ne peut changer ça...
- Tu vas faire quoi de lui? demande-t-il.

-
Rien. Je ne sais pas, ca reste mon ami mais, c'est bizarre...

- Tu es sûr de ne pas...

-
non,michael, rassure-toi, le rassurais-je. C'est juste un ami, un frère...Pfff, tout est si compliqué.


I
l me caresse le front.
- Tu voudrais qu'on aille en vacances à Noël?

- J'ai
merais , mais où?

- J
e ne sais pas par exemple, à New York...

-mouai
, c'est faisable...

- Ou bi
en, Las Vegas?

- Non,
trop business.


Il rit:
- et que dirais-tu de....Paris.

Je m
e redresse et sursaute. Je me tourne vers lui:
- Pari
s? En france?!!

- Bah oui!

- Sérieux
!!Michael si c'est une blague...

- Je su
is sérieux, dit-il enjoué. Mon père me donne toujours de quoi passer noël ou je veux. Viens avec moi à Paris.

- O
h Michael!!!Mon Dieu, Paris!!!Mais c'est...c'est...

- Ca te d
étendra, tu verras:toi,moi, devant la tour eiffel, et on ira à MontMarte...

- C'e
st Montmartre riais-je, oh michael emmène moi!!Emmène moi là-bas, dis-je en le couvrant de baiser.

Il
m'embrasse langoureusement.
- Je t'emmènerais là-bas...murmure-t-il avec douceur. Parce que je t'aime.

Une larme coule le long de ma joue. Je suis heureuse. Je l'embrasse et me colle contre lui.
- emmène-moi...dis-je en me blotissant contre lui. Je t'aime aussi.

- Bo
n, c'est dans cet élan de romantisme que je vais devoir te laisser ma douce.

-
Oh dommage, bon okay,dis-je en l'embrassant une dernière fois. De toute façon, je dois acheter mon carnet...

-
J'ai remarqué ça que tu ne l'avais plus. Mais je pensais que tu voulais éviter le sujet: tu comptes prendre quoi comme carnet?

-
je ne sais pas :quelque chose qui lui ressemble.

-
Je viendrais le choisir avec toi si tuveux, allez j'y vais ma puce.


Il
m'embrasse sur le front et s'en va. Le vent balaye mes pleures et m'amène une joie parisienne^^.

_
____________________________

Evey
ne sait pas pourquoi elle pleure. Elle ne sait pas pourquoi elle ressent un pincement au coeur, une perte vital. Le sentiment qu'on lui a arraché une partie d'elle-même. "Je ne suis pas forte" se dit-elle. Recroquevillée dans son lit, elle regarde dans le vide. Ce n'est pas la douleur qui lui fait mal, mais le sentiment. La porte grince: Jason entre calmement et s'aseoit à côté d'elle. La voir ainsi lui brise le coeur, il la prend dans ses bras et la berce doucement.
- J'suis désolée, dit-elle.

-
Pourquoi?

-
Je pensais que ca me ferait rien, que je ne ressentirais rien. Et au lieu de ça, je suis déprimée.

- Eve
y, c'est humain:et je préfère te voir ainsi que de te voir indifférente à tout ceci.

-
Je pourrais dormir chez toi quelques temps?

-
Evidemment, et puis mon père n'est jamais là donc ca me fera de la compagnie,sourit-il.

- Je
dois le dire a mes parents?

- Tu dois choisir.


Ell
e se lève et se recroqueville sous la douleur. Jason l'aide à se relever, il est là.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×