El païs de la chica naranja (le pais de la femme orange...)

El païs de la chica naranja (le pais de la femme orange...)

...j'achève ce carnet, mais est-ce symbolique de dire qu'en le refermant c'est une nouvelle vie qui commence? Ce carnet que tu m'as offert,je ne sais comment je vais le remplacer. Il est de toi, comment vais-je faire. Enfin,je le dis, j'achève ce livre, j'achève ces mots, j'achève cette page en refermant et en faisant face aux nouvelles choses que je vis.

Ruth J
ames."


Je d
épose mon stylo. Ca y est c'est fini.

Je referme c
e carnet et le met dans un titoir de mon bureau. Je vais me promener en ville, pour essayer de vider mes pensées: evey enceinte, rupture en suspend,jason indécis, toutes ces choses me hantent alors que je n'y suis pas lié sauf une, la plus importante:Michael. Je fais comme si de rien n'était mais est-ce j'essaie de me voiler la face? Je rentre dans une papeterie.
- Salut Ruth!

Je n'en
crois pas mes yeux.
- M
atteo? OH mon Dieu c'est toi?!!!Matteo!!!


Il me
prend dans ses bras et je le sers aussi fort. Matteo...tu ne te souviens peut-être pas de lui, mais c'était mon meilleure ami durant la primaire, on le surnomais le Cubain^^. Hélas, il était reparti au pays, tu sais, ce pays qu'il apellais "el païs de la chica naranja"*je n'ai jamais compris pourquoi il disait cela,mais j'en conclut qu'il parlait du teint bronzé des femmes de là-bas.
- Je suis vraiment contente de te voir Matteo...

-
Moi aussi, Ruth. je n'ai pas arrêté de penser à toi. tu m'as tellement manquer.


Je rougis.
- alors?dis-je, raconte-moi..Comment c'était ?

- Magni
fique!!!Il faut vraiment que je t'invite là-bas,c'est vraiment magnfique et xca me manque déjà. Oh fait, J'ai appris pour ta soeur et ..je suis désolée de ne pas avoir été là quand tu en avais besoin...

-
Ce n'est pas grave Matteo, je vais bien ne t'en fais pas. elane aurait vraiment voulu te revoir. Sinon depuis combien de temps es-tu revenu?

- A p
eine 2 jours, et toi tu deviens quoi? Un petit copain?

-
Oh, moi, la routine. Le lycée,les études, tu sais quoi...en ce qui concerne ma vie amoureuse,c'est assez compliqué.

-
Ah oui?

- Mo
uais, mais j'ai pas trop envie d'en parler et puis je ne voudrais pas t'emmerder avec...


Il
me prend le visage par le menton et me sourit. Il me regarde quelques minutes, je commence à avoir peur. Pourquoi est-il si tendre avec moi?
- Tu ne m'embêtes en rien,dit-il d'une voix douce. si tu as un problème,tu peux m'en parler tu sais..je suis toujours ton meilleur ami. Tu n'as pas changé dis donc, toujours aussi jolie.

Je
rougis de plus belle et lui sourit.
- Mais je suppose que si tu es venu ici c'est pour...

- Oh
,je repasserais. C'est pas pressant. Contente de t'avoir revu Matt'.

-
Moi aussi Ruth.


Je
sors de la boutique et une fois dehors réflechis: michael, matteo,jason, evey trop de confusion pour moi. Je traverse la rue quand j'entend derrière moi:
- Tu as fait tomber ça...

Je
me retourne et vois Michael, me tendant amicalement ma carte de crédit. Aucune once de froideur n'apparait dans ses si beaux yeux. il me dévisage un moment:
- euh...merci,dis-je timidement. Ecoute Michael,cette situation je...

- Tu me manques,déclare-t-il.

Je
relève la tête. il s'apporhce à quelques millimètres de moi et colle son front contre le mien.
- Je suis désolé pour mon attitude de hier mais..il y a des fois où...comment dire...Ruth, tu es ma priorité de tous les jours. je suis vraiment fou de toi,faut le dire, et je ne sais pas si pour toi c'est pareil. Et ce jour-là, je pensais que c serait idéale pour nous retrouver tous les 2. Je veux pas paraître égoïste...

-
Michael je t'aime,dis-je. Je t'aime vraiment, tu es tout ce que j'ai de plus précieux, plus que ma famille ,plus que ce carnet...Je t'aime vraiment et je t'ai dit des choses que je n'aurai jamais dite à personne. Je veux pas qu'on se sépare.


Il prend m
on visage entre ses mains et m'embrasse langoureusement. Je l'enlace contre moi. Malgré ce délicieux instant, je ne peux m'empêcher de sentir un regard me traverser comme si on nous fixait. Nous partons main dans la main, mais à peine que je jette un coup d'oeil,le rideau de la boutique bouge,comme si quelqu'un venait de nous observer. Un regard que je connais depuis la primaire,le regard de Matteo...

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site