Mes sens en eveil

Mes sens en éveil...

[écoute]
Greg:où tu étais?

Elane:Quelque part...j'avais besoin de sortir...

Greg:pourquoi tu souris?

Elane:Pour rien....


J'ôte mes vêtements pour étudier la nouvelle robe que j'ai confectionner pour l'entreprise. Je suis styliste enfin,j'essaie de me faire une place. Je vends mes models un peu partout. Je range ma sacoche,j'ai le sourire aux lèvres je ne sais pas pourquoi...Je range mes croquis:
Greg:euh...Elane,j'ai quelque chose à te dire.

Elane:Et ben ça devra attendre car je dois aller travailler.


Bam!Je claque la porte. Je me sens plus vivante aujourd'hui,je ne sais pas pourquoi...je cours prendre un taxi. Le véhicule s'arrête et me prend. Arrivée devant un building,je rentre timidement dans le batiment avec mon attaché-caisse contenant toutes mes créations...Je rentre dans l'ascenseur entouré d'employés vêtus en noir. Je suis en blanc,vous voyez le tableau...-_-"

A l'acceuil

Elane:Bonjour,j'ai rendez-vous avec Mme.Landrow

Assistante:Votre nom?

Elane:oh...Elane James.

Assistante:hmm...Mme.Landrow va vous prendre tout de suite^^


Je m'assois sur un siège et à peine me suis-je assise que la directrice m'adresse dans son bureau.Cela fait un mois que personne ne veut de mes models à part les boites spécialiser dans les vêtements d'enterrement...T_T.
Mme.Landrow*feuilletant mes croquis*:....non.

Elane:Pardon?

Mme.Landrow:vos models sont magnifiques mais les couleurs ne correspondent pas à notre étique....Désolé.

Elane:non...non,attendez!Ecoutez j'ai vraiment besoin que vous preniez ces dessins.Je n'ai que ça comme travail. Je vous en pris...


Elle jette un oeil sur moi. A croire que mon visage destabilise les gens à ce point,mais peu importe...C'est Greg qui paye la plus grosse parti du loyer. C'est assez humiliant comme ça pour qu'on refuse de prendre mes dessins. Je commence à faire une crise:c'est le moment où je vois le moyen de me tuer. Je pourrais très bien cassé la fenêtre puis tomber dans le vide sachant que nous sommes au 30e étage.Je serais sûr de...

Mme:Landrow:Voilà ce que je vous propose...Je vous met sur ma liste d'attente et vous donne des adresses où on acceptera vos dessins.Dans un mois,vous viendrez avec de nouveaux croquis:plus colorés,plus joyeux,où simplement apaisant...qui représente la folie de l'été ou la douceur du printemps...ce que vous voulez mais en tout cas qui soit joyeux et colorés.Vous m'avez comprise?

Elane:Oui...euh,oui,j'ai compris Madame. Je vous apporterai ces dessins.

Mme.Landrows:tant mieux!Vous pouvez y aller.


J'ai parcouru toute la ville pour trouver ces adresses de magasins,mais par chance ils ont tous accepté. J'ai pu gagner 73$ par dessin,soit au final 700$,dont certains extras pour qui l'argent n'a pas d'importance.Il est 18 heures,j'erre dans les rues et m'assoit sur un banc regardant la foule passer. Je suis totalement "out".Des couleurs vives?mais moi je ne connais pas ça. La vitrine qui est en face de moi,montre des poignards de collections.J'en vois un bien aiguisé à grandes dents et commence à m'imaginer me taillant les veines:toujours cette obsession permanente de mourir...
?:C'est tentant hein?

Je lève la tête. Eitan:à croire que je ne peux rencontrer d'autres personnes dans cette ville que celle qui connaît. Il s'asseoit à côté de moi et me tend un chew-gum que j'accepte volontier. En le machant,je me met à rire,et je n'arrive pas à m'arrêter. Eitan sursaute et affiche un sourire:
Eitan:Je savais pas qu'un chew-gum te faisait tant d'effets...

Je reprends mon souffle et essuie mes larmes qui coulaient sous la joie que j'éprouvais:
Elane:Désolée,je me sens bizarre aujourd'hui...Tu ne travaille donc jamaispour que je te croise dans la rue à 18h?Pas de photos à dévelloper,pas de models?

Eitan:non,je ne suis pas de ce qui mélange travail et vie.Je ne travaille jamais chez moi...Je déteste être dehors et prendre des photos pour mon travail. Je juge qu'à partir du moment où je suis dehors avec un objectif prise de vue 75°,je ne suis plus le paragraphe mais...le passioné.

Elane:J'aime le mot "passioné"!

Eitan:si tu aimes un mot alors toi aussi,tu es capable d'aimer quelque chose...

Elane:La tentation du suicide peut-être une passion?

Eitan:Ma foi,c'est phylosofique,rit-il.

Elane:Tu peux être ma passion?

Eitan:Ne l'ai-je pas été pendant une nuit?

Elane:mais une passion n'est elle pas à long terme du moins tant qu'elle ne se démode pas?

Eitan:regarde-nous,s'exclame-t-il,nous parlons de moi comme si j'étais une passion...Que t'arrive-t-il?

Elane:j'en sais rien...j'ai des sensations bizarre comme rire aux éclats pour rien,claquer la porte au nez à Greg et maintenant...je...

Eitan:Tu ?


Une pulsion spontanée me prend et je l'embrasse langoureusement pendant 5 minutes. Je sens sa langue contre la mienne.Je ne veux pas le lâcher. Une envie qui ne s'étanche pas. Je le serre contre moi de toutes mes forces. Puis le relache.Mais qu'est-ce qui m'arrive ?
Elane:oh excuse-moi...Je suis désolée je ne voulais pas que...

Eitan:D'accord


Je ne le suis pas,je suis un peu perdue.Je ne réalise pas ce que je viens de faire. Face à ma réaction perplexe,il argumente.

Eitan:D'accord je serais ta passion...

Puis il m'embrasse à son tour,je mets mes bras autour de son cou pour l'enlacer.Vous ne comprenez pas...c'est normal. Je vous l'ai dit:la petite fille qui paraît si sage ne l'ai pas,et n'est pas ordinaire,oh non...^^elle ne l'est pas. Eitan à partir de ce moment-là devient ma passion...une passion que j'ai plaisir à regarder qui me fait rire

....et qui me fait vivre.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site