La vérité en pleine face

La vérité en pleine face

Il se lève...je ne dirais pas "il se lève enfin"car je n'attends plus. Je reste avec lui par routine,je suis de ses personnes qui subissent mal le changement. A vrai-dire le seul changement que j'attends c'est le passage de la vie à la mort. Cette vie ne me convient pas,c'est tout...elle n'ai pas pour moi. La famille n'a rien de préiceux à mes yeux et ma relation que j'essayais de construire n'est qu'une mascarade. Pourquoi quand je le regarde j'ai ce sentiment d'avoir gâché le peu de vie qui m'aurait été utile. Ce petit morceau de vie qui aurait pu me faire aimer la vie justement,mon existence!!Mais non...je n'étais pas faite pour ça...

Greg:Comment s'est passé ta journée?

"Je me suis suicidé pendant que tu t'envoyais en l'air avec ta pute."Voilà ce que j'ai envie de lui répondre mais je ne le dis pas. Je garde pour moi. A quoi bon,après il me quiterai et ça ne changerai rien.

Elane:Très bien. Et toi?

Greg: Et bien Lyne et moi on travaille sur un nouveau dossier.

Elane:quel dossier?

Greg:euh oh....tu sais les trucs de d'habitude.

Elane:Explique-moi alors?

Greg:pfff...tu ne comprendrais pas.

Elane:dis-moi juste ce qu'il a de différent que le précédent,c'est pas sorcier?

Greg:Je suis fatigué!

Elane:Mais tu viens de te réveiler!!!!


Je casse un verre qui m'ouvre la main. Il s'approche de moi. Je prends un torchon qui traîne et l'enroule autour de ma main. Je pleure légèrement.

Greg:mais qu'est-ce qui te prends?tu devrais te calmer.Tu as l'air fatigué ces jours-ci...Va te reposer.

Je tremble. Il me caresse dans le dos mais je l'esquive et vais dans le salon. Je prends mon manteau et mon sac à main. il me rattrape et cherche des explications à mon comportement mais je n'entends rien. J'ai envie d'en finir. J'en ai tellement envie que j'en crève! Je suis malheureuse ce n'est pas lâche de se suicider quand rien ne nous atends ou vaux la peine de rester en vie. Alors pourquoi je sens encore cet oxigène qui m'écoeure?

Une heure plus tard

_clik_

?:Elane?

Elane:Bonjour Eitan,j'ai nulle part où aller.Est-ce que....est-ce que je...est-ce que je peux....

Eitan:allez entre.


Il m'invite dans son appart qui donne vue sur la 5eme avenue. Il pleut dehors. J'enlève mon manteau et le met sur mes genoux...Je suis assise sur ce canapé,immobile regardant dans le vide. Il me sert un verre d'alcool sans un mot. Je le bois.Puis Eitan s'asseoit à côté de moi et pose sa main sur mon dos.J'éclate en sanglot:

[click]

Elane:je...je...j'en peux plus Eitan. Cette vie m'étouffe.

A ma grande surprise,il me prend dans ses bras. Je m'enfouie dans sa poitrine,essayant de trouver ce que je n'ai jamais eu:du réconfort. Un mot si bête qu'on voit dans des publicités,des magazines pour fauteuil où literie. Sa main me caresse le visage. Cela faisait maintenant 2 ans que l'on ne m'avait plus touché comme ça (soit depuis que je n'ai plus de contact avec l'homme qui vit chez moi:peser bien mes mots. Il n'est qu'un composant mobile du mobilier de notre appart' pour moi).

eitan:Tu veux que j'aille lui casser la gueule.

Je me redresse et le regarde. Essayant de sortir difficilement un sourire léger presque inexistant sur mon visage.

Elane:Non,ça va aller...

Soudain il m'embrasse longuement. Je n'avais pas ressentit ça depuis longtemps. Je commence à le dévêtir,il me le fait à son tour.Tout en m'embrassant et en me serrant contre lui j'oublie peu à peu le monde qui m'entoure...Peut-être étais-ce ça ce bout de vie?Ce que je cherchais étais peut-être un corps chaud qui me serrerrait contre lui,qui me ferait peut-être aimer la vie durant une nuit...du moins c'est ce que j'ai eu avec Eitan. Pour greg,je dirais...

Chacun

son


tour..

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site