Je n'ai jamais trouver naturelle de dire "je te quitte"....Alors je te dis Adieu

Je rentre chez moi vers 1 heure du matin,essayant de comprendre pourquoi eitan était destiné à mourir:aucune réponse.J'aurai bien voulu avoir l'une de ces réflexions phylosophiques.Savoir ce qu'il aurait répondu avec ces métaphores sans queue ni tête mais qui nous touche malgré tout et nous pousse à y réfléchir.Je m'assois sur la canapé.Une main me tend une tasse de thé chaude:
Elane*tout en buvant*:pourquoi tu fais ça?

Greg:De quoi?

Elane:tu me portes de l'intérêt comme si c'était moi qui était sortie de l'hôpital.Pourquoi?

Greg:disons que j'essaie de rattraper mes fautes bien qu'elles n'effaceront pas ce que j'ai fait.

Elane:effectivement,et Marianne?

Greg:elle est partie en voyage d'affaire pour l'instant...

Elane:...


Un silence s'installe.Je continue à boire,quelques larmes coulent encore.Je les essuie avec ma manche et me met à regarder dans le vide.

Greg:tu ne m'as jamais aimer comme ça...

Je relève la tête.
elane:Quoi?

Greg:je t'ai vu avec ce jeune homme à l'hôpital. C'est ton amant,pas vrai?

Elane:non ce n'est pas un banal "amant",c'est ma passion...Tu sais cette chose pour laquelle tu te lèves le matin,qui t'aide à respirer quand tu étouffes dans un monde pareille. Ma passion s'éteint peu à peu,je lui ai donné mon coeur et si il l'a, alors je meurs avec lui car j'ai le sien. N'essaie pas de comprendre ce qui me lie à lui car seul nous pouvons savoir l'ampleur de notre amour partagé.Ce que je dis en cet instant tu ne peux même pas l'imaginer. Juste un "je t'aime" de ses lèvres me suffit pour vivre...

Greg:Assez!!!!Tu n'as jamais rien senti de tout cela pour moi...Ne m'as-tu jamais aimer.

Elane:Il y a aimer et aimer. Pèse bien mes mots:Ton "aimer" est celui qui "consiste" à rester avec une personne partageant un sentiment "temporaire" qui n'a aucune répercussion sur le coeur et même sur l'âme,cet "amour que tu proclame qui consiste à avoir même l'idée d'aller voir ailleurs...

Greg:J'AI DIT QUE J'ETAIS DESOLE!

Elane:Mais ce n'est pas sufisant...enfin Mon amour, celui qui dépasse celui qui est dans les livres "est" et ne "consiste" pas,est un sentiment qui se loge dans ton coeur et dans ton âme au point de pleurer et de vouloir mourir quand il n'attrape qu'une grippe ou autre quand on s'imagine qu'il puisse mourir d'une infection car il s'est juste couper le doigt avec une feuille...C'est vouloir détruire ce qu'il y a autour de toi pour pouvoir rester avec lui juste une seconde,c'est donné ta vie pour avoir le goût une dernière fois de ces lèvres,juste une fois. Et ça, ça je n'ai jamais ressentit ça avec toi.

Greg:Tu sais quoi, tu as raison je ne sais même pas pourquoi je fais tout ça pour toi...


Je dépose la tasse dans levier.Je cours dans la chambre,tout en riant aux éclats...Il commence à me suivre ne comprenant pas ce qui m'arrive.Je ressors de la chambre une valise à la main et un sac à dos:
Greg:Mais qu'est-ce que tu fais ensemble?

Je me retourne,j'arrête de rire et les larmes aux yeux,lui dit:
Elane:Je n'ai jamais trouver naturelle de dire "je te quitte" donc je ne te dirais qu' adieu Greg...

Puis je referme la porte derrière puis prend une grande inspiration. Puis commence à courir sous la pluie en robe noire sans gilet...rien juste une peau impermeable sauf au froid,mais je m'en fiche.;.Je suis libre!Je cours, bousculant des gens m'excusant furtivement...J'arrive enfin devant l'appartement d'Eitan.

Le lendemain.

La porte de l'appartement s'ouvre.Eitan rentre de l'hôpital aujourd'hui!Il doit surement où je suis et pourquoi je ne l'ai pas acceuilli. Il referme la porte derrière lui et me voit en boxer avec une de ses chemises sur le dos.Il est surpris...
Elane:Monsieur Eitan!Figurez-vous que durant votre absence j'ai pris l'initiative d'emménager chez vous suite à l'une de vos propositions...

Eitan*rit*:voyez-vous ça...Tu m'as manqué.


Je saute dans ses bras et il me sert de toutes ses forces,je l'embrasse pendant un moment.Puis je remarque une feuille à sa main:
Elane:qu'est-ce que c'est?

Eitan:oh...euh...c'est mon...ordonnance.


Je lui lance un regard complice, puis lui prends des mains l'ordonnance que je déchire en petits morceaux et jette par la fenêtre.Il me sourit en voyant ça,puis me prend dans ses bras.

Eitan:tu veux donc mourir avec moi?

Elane:A jamais... parce que je t'aime.

Eitan:Je t'aime aussi,si il nous restait un peu de temps devant nous je t'aurais demander en mariage...

Elane:oh non!C'est trop banale...non nous,nous serions parti sur un île avec le stricte minimum où il n'y aurait personne et on aurait vécu là-bas sans que personne nous dérange.Loin de tout...Sans laisser de traces juste toi et moi.

Eitan:cette proposition est plus qu'aléchante.Décidément comment j'ai pu prendre autant de temps pour être avec toi?


Je ris.
Elane:Ce soir,on se fait un cinéma en plein air et on erre jusqu'à minuit dans les rue!!!

Eitan:On ira même admirer les étoiles dans le parc en mangeant des hot dogs...Bon en attendant qu'on fasse ça ce soir je vais ranger mes affaires.

Elane:okay...oh,oh faite c'est quoi le fling que j"ai vu dans la commode?

Eitan:oh c'est rien...

Elane:Eitan!

Eitan:je vais me doucher...


C'est quoi ce fling?Eitan ne me cacherait tout de même pas quelque chose...

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site