Episode 7

Au bout de 3 jours, Aaron est sorti de l'hôpital. Le boss a approuvé ma demande de sécuriser le périmètre même s'il refuse d'annuler la cérémonie. " Nous ferons appel à un agent qualifié dans la détection de ce genre de phénomène",m'a-t-il dit. Comme si des rêves prémonitoiresne suffisaient pas enfin bon. Me voilà en train de réfléchir à tous les scénarios possibles de cet évènements, quand un voix douce me chuchote à l'oreille:
- T'es vraiment sexy quand tu travailles...

Je rougis et reconnais mon interlocuteur en me retournant.
- Salut Aaron <3, ils n'ont pas voulu te garder plus longtemps, tu les saoulais autant que moi ?

Il rit:
- Méchante, je viens juste de sortir que tu me vannes. Bon alors qu'est-ce qu'on a ?

- Hum...une réunion entre orphelins et orphelines qui serait le point idéal de frapper pour notre tueur, sachant que le patron ne veut pas qu'on intervienne et décide d'appeler une "je ne sais quoi" contre les phénomènes paranormaux.

- Ouah ! Et je suppose que c'est toi qui a réussi à déchiffrer tout ça...

- Mmh...oui!^dis-je en souriant.

- Je t'ai bien formé à ce que je vois.

- Hey ! dis-je en le frappant pour le taquiner.

- Haha...bon allez, je vais voir le patron pour qu'il m'en dise un peu plus sur cette nouvelle coéquipière. A plus tard...


Je le regarde à s'en aller avec regret. Je crois que depuis ce jour, j'ai du mal à vivre quand il n'est pas là. Il se souvient de ce que je lui ai dit ou pas ? Préfère-t-il faire comme si de rien était ? Je secoue la tête
[ Pas ici, Kim, t'es au boulot alors au travail !! ]

- Où j'en étais ? Ah oui ! Lumière...bon, ça pourrait signifier une explosion ce qui est bien possible, mais...pourquoi un péhnomène paranormal s'abaisserait à des choses humaines. A moins qu'il s'empare du coprs d'une personne...Tant d'hypothèse mais aucun réponse, il ne me reste plus qu'à attendre Vendredi, d'ici là, espérons que j'entende d'autres phrases...

____________________________

C'est dans le sous-sol du batîment que nous attendons les consignes avant de pratiquer notre intervention.

- Bonjour à tous, alors aujourd'hui nous allons sécuriser le secteur sans intervenir. Quoiqu'il arrive essayer de ménager la foule pour ne pas faire de panique collective, explique Mr. Pitterson. Pour cela, nous avons fait appel à Angie...

Toute l'équipe salue la blonde aux lèvres pulpeuse qui vient d'arriver. Elle avait toute une artillerie sur elle, précisément un énorme sac noir, comportant plusieurs engins N-I(non-identifiés). Soudain, Clara se penche vers moi:
- Vous formez un joli couple avec Aaron, c'est trop mignon ...

- Hein ? rougissais-je.

- Oh allez ! Ne le nie pas à ta meilleure collègue ! Tu le kiffe hein ?

- Changeons de sujet, c'est qui cette "Angie" ?

- Côté privé ou côté job ? dit-elle avec un sourire malicieux.

- Clara! Bon, les deux..dis-je sur un ton dépité.

- Job: elle s'occupe de tout ce qui est alien, fantôme, enfin tout ce qui a de bizarre.

- Ah, donc elle est censé traqué un tueur dont elle ne sait pas à quoi il ressemble..intéressant, dis-je en ironisant. Et côté privé ?

- C'est l'ex d'Aaron, dit-elle avec un sourire aux lèvres.


J'écarquille les yeux et vire dans le rouge.
- C'est..l'ex....

- Oui...comment tu craque pour lui c'est hallucinant !! s'exclame-t-elle.

- Non, je ne...enfin, il fait ce qu'il veut hein...me rattrapais-je.

- Mouais, ils sont sortis ensemble 1 an et après on les a plus revu ensemble. Je sais pas pourquoi mais Aaron a tiré une tête d'enterrement pendant 6 mois. Il envoyait tout le monde balader...

- Ouah, on en apprend tous les jours, sourpirais-je.


Le chef nous dit de se mettre en place, alors c'est par petit groupe de 3 que nous entrons dans le hall et que nous nous mélangeons à la foule. Plein de personnes innocents destinés peut-être à être égorgés sur le coup par un fléau incompréhensible. Le boss a mis angie avec Clara et moi. Nous nous placons dans un coin de cette immense salle, et attendons. Elle sort un détecteur, avec une antenne, portable et commence à rentrer plusieurs codes. Voilà la mission: attendre. Pendant ce temps, Angie s'adresse à moi:
- Alors c'est toi la nouvelle petite amie d'Aaron ?

- Mais qu'est-ce que vous avez tous à me poser cette question ?! m'exclamais-je. On est juste collègue...


Elle rit:
- Crois-moi, vu la tête qu'Aaron a ces temps-ci, il doit être complétement sous le charme.

[ il est pas le seul <3 ^_^]
- Ah oui ? Si tu le dis, dis-je indifférente. Enfin tu dois avoir raison, vu que tu étais avec lui...

- Je vois qu'on t'a mise au courant. Mais c'est du passé, j'ai oublié tout ça, enfin bref. Je pense pas qu' Aaron voudrait qu'on en parle. Surtout à toi...

- Bah oui, tout de même...l'ex petite-amie qui parle à la nouvelle, rit Clara en me chariant.

- Arrêtez toutes les deux, dis-je sur le point de rire. Vous vous faites des illusions. Et puis même, ça ne vous regarde pas...

- Aah ! Tu incinues donc qu'on a raison, repris Angie que je trouve de plus en plus sympathique.

- Mais non..je dis juste...essayais-je de me justifier.

- pas le temps, me coupe-t-elle, je crois qu'on a de la visite.


En effet, un jeune homme vient d'entrer, les yeux rouges-sang. Nous nous mettons sr le point de tirer, mais bizarrement je ne fais rien...
- QuAnD La lU...MiÈrE.... SeRa, VoUs sE...ReZ ToUs... Là, dit le jeune homme.

- Pas un geste, crie le chef. Monsieur veuillez tous de suite déposer votre ceinture.


Celui-ci porte autour de sa taille une bombe avec un compte à rebours.
- TrOp TaRd !!crie-t-il.

- Tous le monde à terre !! crie Aaron.


C'est alors que le tueur explose. Je sens des bouts de chairs sur ma peau, mais comme si j'étais en transe, je ne fais rien. Angie sort une arme et neutralise une sorte d'ombre blanche, qui m'attire:
- Kim, qu'est-ce que tu fais ?!!! crie Clara en tirant sur la créature.

Je ne réponds pas et marche. Encore un peu plus. Plus que quelques centimètres. Je veux la touchée, elle m'appelle, c'est elle la voix que j'entend. La foule évacue la salle. Moi, je reste, je veux juste sentir.
- KIIIIIIIIIIIIM, crie Aaron.

Mais ce ne sont que des échos que j'entends. Soudain, cette fumée blanche rentre en moi et me fait vomir du sang. Ma tête se rempli d'images sanglantes, mêlées à des chuchotements incompréhensibles, mes yeux sont blancs visqueux, tout défile. TOUT. Je sens plusieurs bras s'emparés de moi, mais l'être qui est en moi se débat, quand je sens une aiguille me rentrer dans le ventre après qu'on est soulevé mon T-shirt.
- Kim ? Kim, réveille-toi...me secoue Aaron.

- eh...uh...

- Dis quelque chose, Kim, supplie Angie.

- Je...l'ai...veuh...., sourpirais-je d'une voix éteinte.

- Quoi ? demande-t-elle.

- Je... l'ai..vu...dans...mh...ma...tête


____________________________________

Je suis assise sur le canapé chez moi, à réfléchir. Tout était si étrange. Comme si, il me connaissait déjà. Mais pourquoi ?
TOCTOCTOC.
- J'arrive, dis-je.
Lorsque j'ouvre la porte, Aaron est là avec un café à la main. Il me le tend. Je lui souris et le remercie. Il entre et nous nous asseyons sur le canapé:
- Ca va mieux ? demande-t-il d'une voix douce.

- Oui, un spectre est rentré à l'intérieur de moi, j'ai pu voir toutes les horreurs innimaginables mais sinon ca va...


Il passe son bras autour de mes épaules me forçant à le regarder:
- Je me suis inquiété pour toi, dit-il.

Je le prend dans mes bras et me blottis contre lui.
- Pourquoi...pourquoi ce doit être moi qui doit subir tout ça ?

- J'en sais rien, soupire-t-il.


Je me redresse et essuie mes yeux. Je le regarde et lui dis :
- Angie m'a sauvé la vie, il faudra que tu lui remercies de ma part.

- Je lui dirais.

Je baisse la tête et replonge dans mes pensées.
- On t'a dit que je suis sorti avec elle, je suppose,reprend-il.

- En effet, soupirais-je de fatigue, mais je m'en fiche. Tu fais ce que tu veux et puis de toute manière...


Je n'ai pas le temps de terminer ma phrase qu'il m'embrasse langoureusement. J'entoure mes bras autour de son cou, comme pour le serrer contre moi. Peu à peu il déboutonne ma chemise, et à mon tour j'ôte son swit. Nous passons la nuit ensemble...

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×