Episode 2-6

Les soupirs...la solitude...la peine...puis le noir, comment un mauvais préssentiments qui m'étouffe. Ma respiration s'accélère, pourquoi je n'arrivepas à attraper cette main, pourquoi je m'enfonce dans ce noir ? Pourquoi je...
- Ah ! sursautais-je.

Je réalise que je me suis endormis sur mon bureau, essayant de réfléchir à ce que je savais déjà.
- Kim, t'es pathétique...

Je commence à remettre en ordre mon bureau et jette un coup d'oeil à mon portable: 2 appels en absence, 1 message vocal. J'écoute:
- Kim, c'est Aaron, écoute faut vraiment qu'on parle. L'enquête est bientôt fini et donc le boss m'a chargée de te dire que tu pourras revenir travailler. Hum...je sais que tu refuses de me parler mais...bip.

Je connais la suite par coeur et surtout ce "je t'aime" qu'il ajoute en fin de phrase. J'ai des problèmes de conscience: en deux semaines, il m'a appelé plusieurs fois sans que je réponde. Je bois une gorgée de mon café, lorsque que je n'en crois pas mes yeux:
- Eoden ?!
- Bon...soir, Kim...Tu es toute seule ?
- Euh...Eoden, comment t'es entré et qu'est-ce que tu fais ici ? L'interrogeais-je méfiante.
- J'avais peur...tu veux bien me prendre dans tes bras ?


J'hésite un moment et reste troublée face à son comportement: pourquoi parle-t-elle ainsi, d'une voix grave et lente ? Je fais un pas en arrière, tandis que ces yeux deviennent noirs. Une aura sombre se dégage de ses paroles et de son visage...Elle commence à rire:
- Hahahahaha...bravo pauvre conne...tu as compris enfin ?
- Eoden...calme-toi, ok ? Essaie de te contrôler, qu'est-ce qui ne va pas ? Eoden tu...
- JE NE SUIS PAS EODEN !

Soudain, un vent balaye tout le salon, tranformant en cendre les meubles autour de moi. Je sais ma chaise et la projette sur elle qui se la prend. Tandis qu'elle crie et se métamorphose, je cours vers la porte et tente de m'enfuir. Arriver au sous-sol, je pose ma main sur un lampadaire pour reprendre mon souffle, quand je sens une substance liquifde, couler du haut de la lumière: mes doigts sont rouges, je lève la tête et vois le concierge empallé sur celui-ci. Je pose ma main sur ma bouche, me retenant pour ne pas crier d'horreur et reprend ma course...
Aaron...il faut que je trouve Aaron.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×