Chapitre 7

...
Je suis au croisement de New port street comme prévu. Il n'est pas en retard, c'est moi qui suis en avance. J'essaie de trouver ce que je lui dirais quand il sera là: et si il ya un blanc? Qu'est ce que je fais? Là n'est pas le plus important. J'ai appris que lors d'une sortie, il faut toujours avoir un but: le mien, c'est qu'il ne faut pas que je l'embrasse mais en même temps ne pas lui foutre un "vent magistral". Je voudrais faire abstraction de tout ce qui est et qui forme une relation ordinaire. C'est ma relation, monrendez-vous et donc mes règles, mes exigences et mes...

Michael: Wouaaaah Jooolie!!

Quoi!! Je ne l'ai pas vu arriver. Je me retourne, le coeur jouant au rally, je pivote et une fois que j'aperçois son visage apaisé, je souffle et répond:

Leïla: Merci beaucoup, j'espérais que ca te plairais.

Michael: Et bein, c'est le cas, je me sens même un peu gêné...

Leïla: Oh, quand tu me verras manger, tu pourras être gêner, riais-je.

Petite pointe d'humour, histoire de détendre l'atmosphère...et SURTOUT MOI!!!
Michael: Bon alors on y va.

Leïla: Ouai.

Il me sourit. Vous voyez, il n'a pas besoin de mettre son bras autour de mes épaules comme si j'étais sa propriété ou autre juste se mettre à côté de moi et être à mon écoute. Et c'est ce que je voulais.

La soirée s'est bien passé. Nous avons apprécier le film, on s'est parler de soi devant un "dîner", on a rigolé pendant un bon moment...et maintenant il m'a invité à faire une promenade dans le parc d'à côté.
Les lampadaires du parc éclairaient notre chemin.


Michael: Allez, tu m'as parler de ta famille, de tes ami(e)s, de tes goûts autant musicaux que cinématographique, mais..tu as évité le sujet sur l'amour. Serait-ce indiscret de te demander de dévelloper ce chapitre ou bien...?

Leï: non, hum... à vrai dire

Michael: Visiblement ça te met mal à l'aise, on peut changer de sujets.

Leïla: Non, hum. C'est que de ce côté là, je n'ai pas vécu un conte de fée.

Michael: L'amour? une mauvaise chose?

Leïla: Est-ce de l'amour que son copain se tape sa mère?

Michael*gêné*:oh...désolé, je...

Leïla: oh, y a pas à l'être. Ma mère et moi de toute façon, on se parle plus donc euh...ça m'aide un peu à passer dessus sans oublier pour autant. Et toi? L'amour est-il si beau de ton côté? sourait-je.

Il rit:

Michael: Et bien, je suis tomber amoureux d'une fille et celle-ci aujourd'hui, est marié avec mon frère aînée.

Leï: oh, duuur non ?

Mich: un peu, mais je ne lui en veux pas car si elle s'est marié avec lui c'est qu'elle l'aimait.

Leï: et bien nous avons un point en commun côté déception amoureuse à ce que je vois.

Nous nous arrêtons devant un lac qui sintille à la lumière de la lune et de ses étoiles (c'est poétique^^). Soudain je sens sa main chaude prendre la mienne.Je lui lance un regard et réalise que depuis un moment il ne fixai pas le lac mais moi:


Mich: J'aime être avec toi Leïla...

Oh là là là, ça va trop vite. Il ne faut pas que je...que je l'embra....sse.*KISS*.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site