Chapitre 6 : Evey, le retour

Evey, le retour

Je frappe, trempée jusqu'aux chaussettes:

Michael: Leïla?!

Leïla: salut Michael.

Eh oui...je suis allé chez lui, chez mon fiancé. Après qu'il est fini de me regarder de la t^te au pieds, il en conclut que j'avai passer un mauvais moment et donc, s'abstient de me poser des questions. Après mettre sécher et avoir enfiler un de ses swit, je me met à l'aise et bois le chocolat chaud, qu'il m'a prépare (aah, quel mec parfait!!Je me demande parfois qu'est ce qu'il fait avec une file ayant autant de défauts: m0i):

Leïla: comment elle a pu squatter mon appart' comme ça et ramener un individu comme si de rien était !!! C'est QUAND MEME CHEZ MOI!!!!


Michael: Calme-toi, c'est vrai que c'est pas sympa de sa part mais tu m'as dit toi-même que de ce côté là, elle avait "ses habitudes"...dit-ilo en souriant.

Leïla: Toi, ca ne te gène pas pour Chris.

Il se redresse et me dit:

Michael: Ma foi, cela m'embête un peu mais je connais sa nature donc c'est pour ça que je ne suis pas étonné: Chris est assez frivole, faut le dire...Mais t'inquiète d'ici demain ils feront comme si de rien était...

Leïla: Et c'est bien ça le problème, par principe..je sais que je peux sembler parano mais par principe je trouve ça vraiment déplacer qu'elle emmène ses mecs chez moi et qu'elle s'envoie en l'air comme ça. bientôt, mon salon servira de file d'attente à ses concubins, il y a aura un bar pour qu'il puisse se divertir avant que ce soit leur tour avec elle...et moi je serais là en tenue de bonne, en train de ramassé leur bière et en train de me faire tripoter...

(Ces fous les conneries que je sors en moment de désespoir...)

Michael: Hey!! Arrête ça, le jour où un mec te tripotera je me chargerai de lui couper les burnes, et jamais je ne laisserais ta cousine te transformer en bonne...je tiens à garder ma prof de danse intact...

Je lui lance un regard attendrit avant de l'embrasser langoureusement. il reprend:

Michael: non, sérieusement, quoique je ne plaisantais pour les burnes, ne te tracasse avec cette histoire ou alors parle-lui mais ce serait dommage que vous vous disputiez le jour où elle vient à peine d'arriver, soit 3 jours avant le jour de l'an.

Leïla: Mouai, tu as raison mais...ça m'embête d'être venu chez toi à l'improviste. Tu avais certainement des choses à faire et...

Il me prend le menton pour tourner mon visage vers lui et me chuchote:
Michael: Au stade où nous en sommes je ne vois pas du tout pourquoi tu t'excuses, d'autant plus que je ne m'ennuirais pas de ta présence, dit-il sur un ton coquin...^^(petit pervers,va!lol).


Bon, je vais passer sur le paragraphe où je l'embrasse langoureusement avant qu'il ôte mon swit et que je finisse dans son lit: ca ne vous interresse certainement pas, ^^ (bande de pervers, je sens que vous êtes interréssés!!!non, je plaisante, soit dit en passant c'est pas parce que il n'y a pas d'images que vous pouvez dire que vous êtes des saints -_-').

Bref, reprenons: Ah oui! le lendemain à midi, je ne rentre pas direct chez moi. Je préfère vagabondé, j'ai beaucoup de choses dans la tête: j'en ai tellement que j'ai oublié la préparation du jour de l'an. J'apellerai Keïsha plus tard, mais pour l'instant ma préocupation est EVEY. J'arrive devant sa porte. C'est écrit sur une feuile punaisée à sa porte:
Je ne serais pas là avant un moment, revenez vnt le jour de l'an


Je veux bien, mais t'es toujours pas là. Pffou!! Je suis désespérée: elle me manque ma Evey, c'est à elle que j'aurais dû annoncer mes fiançailles en premier, pas à Kateline, meme Keïsha ne tardera pas à être au courant. Mais c'est elle qui doit être le première je ne saurais l'expliquer, mais cette histoire de "Kateline et Chris" , avant il n'y aurait qu'elle qui l'aurait su et maintenant ca doit être rien que michael et Elle. Mais si il en manque, et bien il n'y a qu'une partie qui est vide: pas l'autre...


- LEILA!!!

Je me retourne et n'en croit pas mes yeux: c'est Evey!!!!! Je me précipite sur elle pour la prendre dans mes bras. Elle me sert aussi fort qu'elle le peut.

Leïla: Evey, je commençais à désespérer, j'ai cru que tiu resterais dans ces montagnes!!!

Elle rit.

Evey: je vois que je t'ai manqué, à vrai dire, je suis rentrée hier soir. Désolé de ne pas avoir appeler plutôt. Alors, qu'est ce que tu as à me raconter. Non, attends, d'abord rentrons et parlons-en devant un bon café.

Et voilà, durant 3h , on a parlé, bavardé, rit, crié...bref, j'ai pu sortir tout ce que j'avais à lui dire:

Evey: Bon alors, pour le jour de l'an , j'a prévu ...


Leïla: tu as déjà commencer??

Evey: Tu ne croyais quand même pas le faire sans LA Evey du siècle!! dit-elle sur un ton d'ironie.

Leïla: C'est vrai, je crois que le fait d'être la fiancée de michael me joue des tours...

Elle me fait de gros yeux. Je lui tends ma main, pour qu'elle voit la bague qui siège à mon doigt...Soudain, elle saute sur moi.

Evey: Oh, Leïla!!! Mais c'est géniale!!! C'est...c'est super, putain merde!!!C'est grave quoi, j'y crois pas putain...

(quand elle est très heureuse elle dit des insultes). C'est pour ça que j'aime le dire à evey, ces réactions décalés mais sincère, ça me touche énormément.

Evey: Bon, et bien je vais devoir changé le plan de table afin que vous soyez à côté.

Leïla: Mais montre moi donc, ce que tu nous as préparé??

Elle sort de sous son canapé un énorme classeur, rempli plein à craquer, dont les anneaux sont sur lepoint de s'arracher. Je ne vous en dis pas plus car le reste est confidentiel

HEUREUX DE REVOIR EVEY

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site