Chapitre 3 : Tournant du destin...

Tournant du destin...

Il débale son cadeau...Ca y est. Il le déballe. J'ai la frousse. Nous sommes déjà prêts pour partir, après avoir dîner, et s'être offert des cadeaux mutuellement...

Michael: Un ordi portable XP???Putain si j'avais su je t'aurais pris un plus beau cadeau...

Leïla: J'ai réussi à économiser assez pour t'en acheter un beau sophistiqué comme je ne t'entendrais plus ralé, sur la lenteur de ton pc et son incapacité à te fournir un trvail digne de ce nom.

Michael: c'est si joliment dit et si précis, rit-il.

Il m'embrasse longuement.

Michael: Merci.

Ses yeux gris pétilles et ça me rempli de joie.

Michael: Bon allez on y va...

Leïla: Et mon cadeau?? Tu viens de dire que j'en avais un??

Michael: Oui, c'est vrai mais ce n'est pas ici que je te l'offrirai. Allez viens si tu veux l'avoir. Il me tire par la main et nous sortons.



Arrivés à la Tour Eiffel je ne peux m'empêcher de l'admirer. Elle est si haute. Il paye à la caisse et nous montons au dernier étage. L'ascenseur monte et je suis là scotché à la vitre, impressioné. Il s'approche de moi et me demande:

Michael: Ca te plait?

Leïla: C'est magnifique... dis-je avant de l'embrasser. Tu étais déjà venu en France??

Michael: Non, jamais...et je ne regrette pas d'être venu, avant j'appréhendait mais quand j'ai vu ça je me suis dit que j'avais bien fait.

Leïla: Mr. Michael River, vous ai-je déjà dit que j'étais éperdument amoureuse de vous? dis-je avec un ton d'ironie.

Michael: Mes sentiments sont les mêmes à votre égard, dit-il avant de m'embrassser.

Une grand-mère nous regarde attendrie. Soudain l'ascenseur s'arrête...Nous descendons au troisième étage, là, je m précipite pour voir la vue. Il était minuit pile. Les lumières de Paris m'éclairait, on aurait dit un ciel plein d'étoile qui se serait échoué sur cette ville le soir de Noël.
Après avoir pris quelques photos, Michael me dit:


Michael: Je crois que je vais pouvoir te donner ton cadeau maintenat...

Leïla: vite je suis impatiente de le voir!!

Michael: oui mais avant il faut que je te dise une chose.

(Ca y est il va me faire une déclaration, mon paquet de mouchoir est ouvert)

Michael: Ce séjour qu'on a passé ensemble, je n'avais jamais véu une chose pareille...allez ausi loin pour une fille, cela m'a prouvé que tu en valais la peine. Je ne me suis jamais senti aussi bien de ma vie comme ça...Et tu y es pour quelque chose.

( Oh non, ca commence à monter...)

Michael: Leïla, tu es une fille extraordinaire, et tu comptes beaucoup pour moi, il n'y a pas de mot pour te dire à quel point je t'aime. Tu es toujours prête à aider quelqu'un quand il en a besoin, tu fais abstraction de toutes tes peines pour le bonheur d'une personne.Il me serait vraiment difficile de te trouver un défaut, a moins put-être la gourmandise...mais ca me séduit plus qu'autre chose.

Je souris.( oh non non, je ne dois pas pleurer maintenant)

Michael: Tout ça pour dire que...Tu occupes une grande place pour moi et je tiens à ce que ca reste ainsi le plus longtemps possible...

CA Y EST JE PLEURE !!!!Sur ces mots, il sort de sa poche un petit étui: mon coeur commence à accélérer d'une manière brutale. Ma gorge devient sèche et sans voix. Il ouvre le petit étui: une bague en forme de rose tapissée de diamands brille devant moi sous la lune de Paris...

Michael: Leïla Rosercamp, veux-tu être ma fiancée?

...
Vous savez ces moments où l'on voit toute sa vie déifler devant nos yeux, et bien là c'est pareil: la dernre fois que j'ai accepter une demande en fiaaille, j'ai fait une dépression. La question est maintenant :dois-je écouter ma

te ou mon coeur???


M
a tête: c'est ma conscience qui s'ente à me dire "rapelle-toi, rappelle toi de ton ex!!"
M
on coeur: c'est celui qui me pousse à sauter de la Tour Eiffel si Michael me le demandait...
Bref, après réflexion je suis arrie à ceci: Michael n'est pas mon ex, et je crois que pour me demander en fiaaille il a pris un risque et prendre un risque c'est écouter son coeur.

Alors pouquoi moi, je n'écouterai pas mon...


Leïla: OUI.

Michael: Oui?

Et merde pourquoi faut-il toujours répéter!! J'inspire un grand coup et lui dit en souriant:

Leïla: Oui, j'accepte d'être ta fiancée.

Sur ces mots, il me passe la bague au doigt. Je la contemple tout en pleurant de joie et soudain il me prend par la taille et m'embrasse laaaaaaaaaaaangoureusement, pendant trèèèèès longtemps sous la lune de Noël, sous la lune de Paris, sous la lune de l'amour...

___________________________________________________________________________


Good By Paris...

Voilà les mots qui me résonnent dans la tête en regardant s'éloigner cette merveilleuse ville à travers le hublo. Je regarde cette ville avec regret, avec nostalgie, avec amour...Je n'ai passé que des bons moments là-bas. Soudain je sens la main de mon *fiancé* prendre la mienne.


Michael: On y reviendra...me dit-il.

"A notre mariage"pensais-je avec ironie...quoique cela pourrait être moins ironique que je le pense.

Leïla: Cette ville, ce pays va me manquer terriblement.

Plus tard, nous arrivons sur le sol de Manhattan, je suis exténuée et n'est pas la force d'aller voir Keïsha ou même de la prévenir. Michael me dépose chez moi, je l'embrasse avant de descendre de la voiture et avant de refermer la porte derrière moi, lui dit "A demain mon cher fiancé"!!^_^ EN MODE HAPPY HEART*_*.
Mon appartement, rien à changer depuis que je suis parti parti sauf:


X: SALUUT COUSIINE!!!

Leïla: Kateline!!!!

Je lui saute dans les bras. Kateline est ma cousinne, du côté de mon père. Elle est le seul lien avec Malcom qui me ratache à la famille. Toujours aussi énergique, elle me sert fort au point de m'étouffer: c'est bien ma Kate ça!!!

Kateline: Alors bébé?!! Comment ça va??

Vous savez, c'est le genre fille cow boy, ou plutôt cow girl^^

Leïla: Comme tu le vois je viens de rentrer de...


Kateline: Pariiis, oui je sais Malcom m'a prévenue.

Leïla: C'est lui qui t'a dit de venir me voir.

Kateline: Oui et non...à vrai dire, il pensait que tu allais l'envoyer balader en le voyant chez toi comme un frère parano,rit-elle. Attend, donne moi ça, tu dois être fatigué après ce vol.

Elle me prend des mains mes bagages et s'empresse de les vider. Alors que je m'assois, ma bague envoie un reflet dans son visage et l'oblige à se retourner.

Kateline: Tiens? Je pensais que tu n'aimais plus les bagues depuis que tu as remis celle de ta mère? A moins que...

Elle s'approche de ma main, histoire d'analyser le bijou. Moi, pendant ce temps là, je perds 2 kilos en sueur tellement que j'appréhende qu'elle découvre mes fiançailles. Puis elle en conclut par un:

Kateline: Très jolie...

Ouff! C'était moins une...

Kateline: Qui est l'heureux élu??

Et merde, elle a compris. J'essaie de me sauver avec un fameux:

Leïla: De quoi tu parles??

Mais rien à faire.

Kateline: Je te conseille de tout me raconter avant que je le découvre par moi-même.

Leïla: D'accord. Je me suis...fiancée. Je me suis fiancée avec mon petit ami. Il s'appelle Michael.

Elle s'assoit sur le sol en tailleur et rajoute:

Kateline: il est bon au lit??

Ouaa!! C'est ce qu'on appelle être franche.

Leïla: Euh...(elle insiste sur son regard)...assez, oui, répondais-je gênée.

Kateline: Alors Félicitations ma poule!!s'écrit-elle.

Leïla: Tu es la seule à le savoir pour l'instant alors je compte sur toi pour la plus grande discrétion.

Kateline: Bien que ce ne soit pas mon point fort. Je te le promets. Bon sur ce, je squatte chez toi. Tu as toujours ma petite chambre d'amie? car je compte rester un petit moment, mais ne t'inquiète pas, 2 semaines suffiront.

Leïla: Chaque jour je pries le ciel afin que tu viennes à l'improviste sur mon toit!! dis-je avec ironie tout en riant. Vas y installe-toi...

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site