Chapitre 2 : Keïsha, quel est ton secret ?

Keïsha quel est ton secret?

Je cogne contre la porte. Ca ne répond pas.

Leïla: Keïsha!!! Je sais que tu es là, ouvre moi!!!

La porte s'entrouvre et je vois son visage apparaître. Elle avait pleuré pendant plusieurs nuit:on le voyait à son mascara qui avait coulé et à ses cernes. Et puis ses yeux...eux qui paraissait si doux au début étaient rouges, rouges comme si tout son sang s'était réunis à ce niveau. Elle me dit d'une voix enrouée,grave, presque inintelligible:


Keïsha: qu'est-ce....qu'est ce que tu veux?

Leïla: Laisse moi entrer tu veux bien?

Il pousse un soupir d'agacement et m'ouvre la porte. J'entre. Tout était propre, rien ne signifiait qu'elle avait bu de l'alcool ou autres. On aurait cru qu'une petite fille modèle habitait ici. Elle va dans sa chambre. Je la suis. J'enjambe les mouchoirs, les vêtements, et les emballages de médoc' puis m'assoit au pied du lit. Elle est assise en tailleur.


Keïsha: C'est ça que tu voulais voir? me dit-elle d'une petite voix tout en sanglottant.

Je m'approche et la prend dans mes bras. Je lui demande:
Leïla: Que s'est-il passé, Keïsha? Qu'est ce qui se passe?


Keïsha: Tu sais, j'essaie d'oublier, j'essaie mais à chaque fois il revient toujours...marmonne-t-elle en pleurant de plus en plus. Je suis fatiguée, tellement fatiguée.

Je lui caresse doucement la tête. Sa mère est morte lorsqu'elle vait 9 ans.Elle ne l'a jamais supporter et n'a jamais eu une présence maternelle et féminine à ses côtés, et donc a toujours eu un manque de tendresse présent. Elle continue avec lucidité:

Keïsha: Il ya 2 jours de cela, j'ai reçu un papier disant que j'héiritais de la partie de sa fortune. De la fortune de Nelson. Il me l'a lègué malgré ce qu'il a fait et je suis allée voir son notaire qui m'a dit que si jamais je refusais et bien cette somme appartiendrait à l'Etat, j'ai donc proposé d'accepter l'argent et de le donner à sa femme et son enfant. Il m'a dit aussi qu'il avait laissé une somme à part pour son descendant.

Elle se redresse et me regarde en pleurant. Je ne comprends pas de quoi elle parle, qui était ce descendant? C'est là que j'ai compris:
Leïla: Oh non....Keïsha, ce descendant dont tu parles. C'est...


Keïsha: il le savait!!!cria-t-elle. J'ai essayé de le cacher, à vous tous et et lui il a su.

Je la regarde stupéfaite et dans un élan de colère et de souffrance, elle cria:
Keïsha: IL LE SAVAIT,TU ENTENDS!!!! IL SAVAIT QUE J'ETAIS ENCEINTE!!!!!!!

Elle s'arrêta, elle l'avait dit. Elle est exténuée et finit par s'endormir.

Quelques heures plus tard, elle se réveille. Elle va dans la cuisine et aperçoit que je suis toujours là. Mon visage est fermée. Je ne sais quoi penser. Je lève les yeux vers elle et instinctivement je lui dis:
Leïla: Pourquoi ne nous as-tu rien dit?


Keïsha: C'était difficile.

Leïla: On aurait pu t'aider, on aurait pu t'accompagner pour cet avortement...pourquoi donc tu ne nous as pas prévenu?

Keïsha: Tu crois que c'était facile pour d'accepter que mon premier enfant serait de l'homme qui m'a trahi!!!!!Le PREMER ENFANT QUE J'AI EU, AURAIT ETE D'UN SALOP!!!

Je ne dis rien.

Keïsha: Leïla, même mon père ne le sait pas. Je t'en supplie, tu es la seule personne à la savoir. ne le dis pas à Evey!!!! Promets le moi.

Leïla:...

Keïsha: Promets le moi!!!

Après une longue hésitation:
Je te le promet car c'est toi qui aura à le dire toi-même.je te le promets car ton père serait blessé de savoir que sa fille n'a même pas pu se confier à lui. Alors OUI!!! Je te le promets...mais à une condition. Lorsque tu iras redonner le chèque à la famille, je ne veux pas que tu y ailles seule parce que tu es comme ma soeur. Alors choisis n'importe qui, mais n'y va pas seule...

Puis je saisis mes affaires et traverse la porte.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site