Un nouveau jour se lève

Un nouveau jour se lève...

иσυš šσммєš єи ƒιи ∂є ℓ'αииéє 1939. αℓσяš qυє ℓα ƒяαи¢є яéšιšтє ∂郃ι¢ιℓємєит αυχ αттαqυєš ∂є ℓ'αℓℓємαğиє, ρυšιєυяš нσммєš šσит єиνσуéš αυ ƒяσит. яσχαиє é¢яιš ∂єρυιš ρℓυšιєυяš мσιš à šσи ƒιαи¢é αℓєχιš,мαιš ¢єℓα ƒαιт мαιитєиαит 2 šємαιиєš qυ'єℓℓє и'α ρℓυš ∂є šєš иσυνєℓℓєš:qυ'éтαιтℓ ∂єνєиυ ?

As
sise au bord de la fenêtre,elle guette le réveil du soleil au loin. La brise du matin vient lui caresser ses joues pâles,mouillés par les larmes qu'elle a versée cette nuit,ne sachant si elle devait espérer ou refermer son coeur:l'espoir,avait elle choisi,rien que ça. Sa robe blanche sentant le blé de son champs,est poussiéreuse. Ses yeux bleus fixent avec intensité l'horizon,marqués par les nuits blanches de la jeune fille. Cela fait 2 semaines qu'il ne lui a pas écrit, et la chance de le voir arriver par ce sentier par où il rentrait du village diminue de plus en plus,tout comme l'espoir dont elle se nourrit perpétuellement.
sou
dain,un bruit de cloche vient à ses oreilles. C'est la sonnette du vélo du facteur,celle qu'elle entend chaque matin,toujours assise au bord de sa fenêtre. Le facteur s'arrête et se gare sur le côté. N'attendant pas qu'il descende de sa celle, elle s'empresse de venir l'acceuillir. Habitué à ce que l'homme fasse une moue de déception lorsqu'il n'avait pas de lettre,Roxane regarde attentivement celui-ci. Il sourit et d'une voix douce,dit:
-
Tenez mademoiselle....

El
le n'en revient pas. Il lui tend une lettre dont l'enveloppe est jaunâtre,usée par le voyage et la saleté du front. Il s'en va puis reprend sa route,tandis qu'elle s'assoit sur la marche de la porte d'entrée,et déchiquette délicatement l'emballage. Lcriture de la lettre ne lui est pas familière mais qu'importe,l'attente avait été trop longue pour qu'elle perde son temps à s'interroger. Elle déplit la lettre,laissant sortir le peu de terre qu'il y a et lit:

"
22 Septembre 1939



Mad
emoiselle,

B
onjour je me présente:je suis William James,soldat aricain venant de Louisianne. Je suis dans la même division que votre ami Alexis qui m'a chargé de vous écrire cette lettre afin de vous informer de son état. Malheureusement,celui-ci a été gravement blessé et le service des médecins dont nous bénéficions ne savent évaluer l'ampleur des dégâts de votre ami. Je veille auprès de lui chaque nuit espérant, pour vous et pour lui, que son état s'améliore. C'est avec franchise que je vous avouerais que les conditions dans lesquels nous vivons ne favorisent pas cette amélioration tant attendu pour sa santé. Je pris Dieu que cette lettre arrive jusqu'à vous étant donné les défauts de transmission du courrier.

Amicalement,

William J."


Roxane s'effond sur sa table,pleurant les larmes de son corps,ne faisant même pas attention au dernier de celui-ci. Seul "gravement blessé" a suffit pour qu'elle perde tout espoir. Ses sanglots resonnent dans la pièce,des larmes et solitude et de tristesse....

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site