Lettre caché

Les allemands se sont emparés de la ville : ce petit village si paisible devenu une base militaire allemande a perdu tout son charme. On ne voit que des tanks traverser la rue du boulanger du coin, des canons et des tonneaux de munitions siégés temporairement près de l'église et la poste sous contrôle permanent. C'est là que se rendait Roxane fréquemment, toujours la peur au ventre, elle n'avait pas osé venir prendre sa lettre depuis 4 jours déjà, mais l'envie de savoir la nature des sentiments de celui qu'elle aime la pousse à voir la vérité : il faut qu'elle lise cette lettre. Peu importe le prix que cela lui coûtera.

Elle rentre avec pruden
ce dans le lieu et par surprise 2 gendarmes allemands, parlant peu le français, arrivent derrière elle. Surprise, elle se retourne brusquement et leur demande avec peur :
- Euh...bon...bonjour messieurs je viens chercher une lettre que l'on m'a envoyé c'est important...s'il vous plait.

Les hommes s'échangent
un regard malicieux avec un sourire sournois, puis leurs regards se tournent vers la jeune fille. Roxane devient pâle et imagine le pire:
- Tu veux vraiment cette lettre, hein ?! demande l'un des soldats.
- Ou....oui m
'sieur.
- Je crois qu'on peut s
'arranger.
- Comment ça ?


L'a
utre homme qui attendait le signal de son coéquipier, la saisit pour la plaquer au mur. Elle commence à se débattre tentant, tant que mal, à donner des coups dans l'entrejambe de son agresseur, mais celui-ci sort un couteau qu'il met sous sa gorge. Elle s'immobilise sur le champ. L'homme qui venait de lui parler, à l'aide de son ami, plonge sa main dans le corsage de la jeune victime, touchant l'un de ses seins nu.
- Joolie, dit-il, il doit avoir de la chance le petit soldat français de pouvoir toucher ces merveilles.
- Pi
tié, essaie-t-elle d'aligner les larmes coulant le long de ses joues, je vous en pris.
Tout ce que je veux c'est ma lettre.
Il la dévisage un instant et déclare:
- Allez lâche-là, elle ne me donne plus envie...
L'autr
e bourrin la jette à terre. Elle se relève difficilement. Le soldat lui jette une lettre à ses pieds : William. Elle ne prit pas la peine de lire le reste qu'elle s'en va en courant hors d'ici. Elle va s'asseoir plus loin, et s'effondre en pleurs, sa respiration passe douloureusement suite au choc qu'elle vient de subir. Ses poignets sont rouges vifs, laissant place à des bleus passagers. Elle reprend ses esprits puis déchire sans pitié l'enveloppe pour laquelle elle avait dû se débattre, extrayant une morceau de papier déchiré et froissé. L'écriture inclinée montre que l'auteur de la lettre se pressa d'inscrire ces mots, une larme avait certainement coulé sur le « m » de William. Roxane reste sans voix : il m'aime, pense-t-elle. La marchande que Roxane connaissait passait par là :
- Roxane !!Roxane !!
- Oui !r
épond la jeune fille sortant de ses pensées.
-
Roxane, dit la vieille femme en reprenant son souffle, écris-tu des lettres à ton fiancé ?

Elle ne sait quoi répondre. Pourtant le visage de la vieille semblait grave, peut-être que cela valait la peine de répondre...
- Oui, pourquoi ?
- Tu sais
que les allemands se sont emparés de la poste pour les moyens de correspondance avec l'ennemie et qu'à cause de ça nous ne pouvons plus communiquer avec les hommes sur le front, tu le sais ça ?
- Oui, je sais, mais qu'y a-t-il enfin ?!

Elle se penche vers moi et me fourre un papier dans la main.
- Dorénavant, tu viendras chez moi déposer tes lettres, compris ?
- Mais...
- Tu tiens à lui écrire oui ou non ?
- Oui, mai
s est-ce que tu ferais parti de ce qui...
- Ne
poses pas de questions mon enfant et suis juste ces instructions si tu tiens à
rester en contact avec ce jeune homme...Roxane soit le plus discrète possible, c'est important.

La f
emme hoche la tête en signe d'approbation.
Pu
is la vieille marchande s'en va, laissant Roxane dans la confusion totale, essayant de comprendre ce qui venait de se passer. Mais il était clair...

...el
le devait lui répondre.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site