Epilogue

Elle est assise près de la fenêtre, un air de mélancolie lui vient. N'est-ce pas par cette fenêtre qu'elle a reçu la première lettre de William? C'était il y a 1 an, maintenant que la guerre est fini, Roxanne profite de savie comme une douceur de miel. Le champ surplombe l'horizon céleste, alors que la brise du printemps vient lui caresser son visage. Elle se lève pour enlever le linge étendu, et pose sa main sur son ventre rond. "Il a bougé"se dit-elle, avec un sourire au lèvres...

W
illiam passe le pas de la porte et est acceuillit par les cris d'Amélia qui se jette dans ses bras et enfoui sa tête blonde dans le creux de son épaule.

-
Tu as passé une bonne journée? lui demande t-elle.
- O
ui et toi?
- J
'ai fait un dessin, attend je vais te montrer.

El
le sort de sa poche un papier et lui tend.

-
Là, c'est toi, puis maman, puis la maison, moi et il y a même ma petite soeur!
- C
a sera peut être un petit frère.
- No
n! Moi je veux une petite soeur...les filles c'est mieux que les garçons! Répond t-elle fermement.
- Mai
s moi je suis un garçon, dit-il malicieusement.
- Mais non, toi t'es mon papa! Enonca t-elle comme une évidence.

D
ans l'encadrement de la pièce Roxane les observe tendrement. Sa petite fille merveilleuse, son mari qu'elle aime comme au premier jour. Elle a de la chance.

C'
est avec un regard de mère protectrice qu'elle regarde Alia rentrer, jusqu'au moment elle sent de long bras l'enlacer. William l'embrasse aussi langoureusement qu'au premier jour, avec toujours cette même intensité, ce feu ardent d'amour qui ne cesse de grandir avec l'arrivée de ce second enfant.

- Je suppose que tu as travaillé alors que tu devais te reposer ? demande ironiquement son époux.
- J'ai traversé, en pleine guerre, une zone allemande pour te retrouver...je peux bien étendre le linge enceinte ! rit Roxanne.

Il
lui sourit, satisfait de l'argument de sa femme bien aimée et l'embrasse doucement sur le front tout en caressant le ventre rond de celle-ci avec délicatesse .
Amélia, i
ndifférente, vit pleinement sa vie de petite fille continuant à dessiner.

Plus
tard, elle saura comment sa mère à rencontrer son père et peut-être qu'un jour, qui sait, découvrira dans une boiîte poussièreuse à l'abri des regards, les lettres interdites...

FIN

Epilogue

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×