Regret amer

Regret amer..music
Aujourd'hui, le numéro de Novembre comportant l'article du voyage à New York est en vente. Véra s'est empressé de nous féliciter de ce bon travail. Très vite, April et moi avons repris nos vies ordinaires, se résumant à notre jobs et nos amis, aux pannes de photocopieuses et aux cafés du matin que l'on savoure en écrivant un article. Bref, la routine...

...
Je sais ce que vous vous demandez: qu'en est-il de la dernière fois ? Ou plus précisément de ce fameux baiser ? Eh bien...je n'en sais trop rien: je ne sais pas si c'était un rêve, une illusion. Le mieux serait que vous le voyez par vous-même non ?




Flash-back


"

Je me détache de ses lèvres:


- Oh, excuse-moi, je ne voulais pas...bredouillais-je.

- Mais Alex...

- April, je ne peux pas! Lui déclarais-je.

Ses yeux noisettes s'imbibent de larmes. J'évite le regard de la jeune fille et baisse la tête sur un ton implorant:
- il vaudrait mieux peut-être que tout redevienne comme avant comme tu le sous-entendais.

- Non ! S'écrie-telle. Si tu as fait ça, c'est qu'il y a une raison , dit-elle les larmes aux yeux. Bon sang mais tu te prends pour qui ? Tu m'embrasses me faisant croire des choses et...et ensuite tu...tu te permets d'effacer selon ton désir. Assumes-enfin !

- Je ne peux pas...

- Mais pourquoi ?! S'énerve-t-elle.

- Parce que...il m'est impossible de te faire une petite place dans mon coeur.

Je me lève la laissant seule sur le lit. Alors que j'ouvre la porte, elle m'arrête en disant:


- Et si je te disais que je t'aimais ?

Je me retourne, l'air stupéfait vers elle. Elle sourit malgré ses larmes qui commencent à couler et poursuit:


- Si je te disais que je suis peut-être amoureuse de toi ? Si je te disais que j'avais peur de te perdre même si tu ne m'aimes pas ?

- Alors je répondrais que tu souffriras plus qu'autre chose en perdant ton temps avec moi.

- Pourquoi es-tu si dur avec toi-même ? Pourquoi tu ne me dis pas pourquoi tu me rejettes ? Continue-t-elle encore sur un ton suppliant. Je sais que je me ridiculise en faisant ça mais peut m'importe, peu m'importe si tu n'y restes pas indifférent. Dis-moi seulement une chose qui puisse t'en empêcher ?

- Je ne t'aime pas..."




Voilà. De toute ma vie, je crois que c'est l'un des pires mensonges et cruautés que j'ai pu faire. Nous nous sommes plus adresser un mot, même durant le voyage et avons fait comme si ce voyage n'avait jamais exister. Cela fait maintenant un mois que nos vies reprennent ainsi. Elle ne m'adresse plus un mot, plus un seul regard: mon existence l'importe peu. Au point que je regrette le temps où elle me haïssait. J'en souffre mais je ne dis rien. ca ne sert à rien de s'appitoyer sur ses actes, il faut juste les assumer. Je continue à flirter avec certaines filles du bureau et même d'ailleurs, sans jamais retrouver cette satisfaction que j'avais lorsque j'étais près d'April. Peut-être que je l'aime un peu ? Cette idée pour moi me paraît nocif plus qu'autre chose...


Elle me manque.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site