La fin d'une histoire avant l'été.

La fin d'une histoire avant l'été.

Dernier jour de travail avant les vacances.

Quelle année ! J'en reviens pas d'avoir autant de vécu de chose, surtout ça:


- QUOI TES ENCEINTE ?! M'écriais-je.

- Merci Erin, pour ta discrétion...soupire April tout en buvant une bouteille de jus d'orange.

- Oh mon dieu, j'y crois pas...t'es...en...ceinte...dis-je abasourdie. Et t'as commencer les courses ?

- Euh, bientôt mais je prépare mes vacances là avec Alex, on voudrait passer un peu de temps dans l'Illinois, dans une petite ville, à la campagne quoi ! Dit-elle en prenant un air de fillette.

- Eh beh, t'es enceinte....

- Erin ! Changes de disc !

- Oups, désolé...Pour ton séjour dans l'Illinois, ça a l'air un moyen de te retrouver avec ton cher et tendre Alex. Moi, je sais pas encore ce que j'ai prévu pour ses vacances d'été. Peut-être que je me ferais un voyage outre-atlantique, qui sait ?


Tandis que je songe à mes futures vacances, Evan passe à côté de nous, me cherchant du regard. J'évite celui-ci et fait comme si de rien était. April remarque nos fdaits et gestes et soupire:


- T'es pas croyable. Pour une fois qu'un mec bien ne demande qu'a être avec toi, tu l'envoies boulet.

- Ecoute, je veux pas être méchante April, mais occupes-toi de ce qui te regarde surtout quand tu n'as aucunes informations de ce qui s'est passé entre nous.

- Oui, c'est vrai mais en tout cas, s'énerve-t-elle, je sais qu'il partira ce soir pendant deux mois sans que tu le revois et que tu regretteras ces enfantillages. Enfin, comme tu l'as dit, je m'occupe de mes affaires...


Sur ces mots, elle part reprendre le boulot, me laissant en plan. Quoi ?! Qu'est-ce que j'ai fait ? Vous me trouvez dure ? Eh ben, rien à foutre car ce ne sont pas vos affaires non plus, ok ?




12h00: Après notre dispute, April n'a même pas voulu manger avec moi et s'est offert un resto avec Alex. Je ne lui en veux pas (mettons ça sur le compte de ses hormones maternelles, ok ?). Je gribouille sur un bout de papier ce que je prévois pour mes vacances essayant de me persuader que je m'amuserais mais rien ne se passe: ces vacances s'annoncent terriblement ennuyeuse. Soudain, je sens quelqu'un s'asseoir à côté de moi. Devinez qui est l'heureux élu?


- Sal...

- Qu'est-ce que tu veux ? Le coupais-je sèchement.

- Tu sais à propos de la dernière fois, commence-t-il. Tu as raison.

- A quel propos ?


Il se rapproche de moi au point que nous nous retrouvons nez à nez.



- C'est vrai, je ne te connais peut-être pas mais je sais qui tu es, murmure-t-il. On est pareils tous les deux, tu l'as dit toi-même. Je sais que ça ne changera pas ta décision sur le fait que l'on soit que de simple collègue, et puis qui sait, pendant les vacances tu trouveras certainement quelqu'un.

- Y a des chances...

C'est horrible: le blesser ainsi gratuitement, ça m'horripile. Il rit ce qui me surprends:
- Dans tous les cas...

- Dans tous les cas quoi ?M'impatientais-je, tout en me rapprochant de lui pour le narguer.

J'aurais peut-être pas dû me rapprocher autant: ça ne lui aurait pas donner l'opportunité de m'embrasser pendant quelques secondes. Il pose sa main sur mon visage, j'ai envie de riposter mais c'est si doux que je nai pas le courage de refuser, de riposter. Puis, il se détache de mes lèvres et finit par:


- Bye Erin...


C'est bizarre. Ce "Bye Erin" sorti de sa bouche sur un ton plutôt triste et solennel, comme si tout était..

Non, c'est fini.


Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site