Coeur envolé, chantilly et crumble

Coeur envolé, chantilly et crumble

Manger pour deux, ou manger comme deux ?

Depuis plusieurs
jours, April me semble très...comment dire, gourmande ! Mais pourquoi a-t-elle dit: manger pour deux ! Ca serait douteux si je lui demandais quand a-t-elle eu pour la dernière fois ses...mais qu'est-ce que je raconte ! C'est idiot ! Faut vraiment être parano ma parole. Je me suis rapprochés d'Evan et je peux même dire que je me sens moins seuls dans la salle de photo grâce à lui. Bien que je n'oublis en rien qui il est vraiment: peut-être qu'on deviendra vraiment amis un jour, qui sait ? Enfin, j'aime bien ma petite vie et j'envisage même d'emménager avec April, mais chut, c'est une surprise ! L'état de mon frère se stabilise bien qu'il soit plus que faible ces temps-ci, la fatigue le prend souvent: nous nous appelons souvent et aujourd'hui je vais lui rendre visite (et: oui, j'ai prévenu ma douce april pour ne pas qu'elle s'inquiète cette fois !) Je réalise à quel point ça me fit du bien de ne plus être seul. J'éteins mon ordinateur, puis prends mes affaires tandis qu'Evan passe devant mon bureau et s'arrête pour me saluer:


-
Salut ! Tu pars où comme ça ?

- Je vai
s voir de la famille, dis-je heureux.

- Tu vas m'abandonner ici ?

- Non...je
vais te laisser l'occasion de parler à Erin et de l'inviter dans un endroit romantique sans qu'après je te questionne sur ce moment que tu auras passer avec elle, lui expliquais-je. Elle n'attend que ça mais tu es trop orgueilleux pour reconnaître que tu souhaites la voir...

- Non pas du tou
t ! S'exclame-t-il.

-
Alors vas-y ! A moins que tu veuilles que Nate s'en charge, dis-je avec un sourire moqueur. Bon a+ Evan.


Sur ces mo
ts, je me lève et vais rejoindre April dans la cafétéria.
E
lle est assise à une table, lisant un journal tout en mangeant une part de crumble aux pommes de sa petite cuillère avec laquelle elle s'amuse à craqueler la surface croustillante de son gâteau. Je m'approche tout doucement d'elle et vient l'embrasser dans le cou en murmurant:


-
Bonjour ma gourmande préféré...

-
Bonjour mon ange, dit-elle en se retournant vers moi pour m'embrasser.


Je m'
asseois à côté d'elle tandis qu'elle tourne la page de son magazine:



- Ce n'e
st pas bien de manger autant alors que tu es malade...soupirais-je en lui caressant les cheveux.

-
Je ne sais pas ce qui se passe mais ces temps-ci, j'ai vraiment trop faim, comme si un plat ne suffisait pas ! S'exclame-t-elle. Alors, à quelle heure est ton train ?

- Dans u
ne demi-heure, je ne suis pas pressé de te laisser en tout cas ^^. Dis, ce soir faudra que je te parle de quelque chose...

- Pourquoi pa
s maintenant ?

- C'
est une surprise, dis-je d'un air malicieux.


Elle saute s
ur mes genoux et me supplie:



-
Dis-moi ! Dis-moi ! Dis-moi ! Qu'est-ce que c'est ? Ca se mange ?

J'éclate de rire. Elle s'y met à son tour et m'mebrasse une seconde fois. Je regarde l'horloge: il est temps que j'y aille. Je lui dis d'un air triste:


- Je
dois y aller ma puce...

- Oh, dit-elle
en se blotissant contre moi. Ne reviens pas trop tard, je veux savoir ce que c'est cette surprise ! Et dis à ton frère que j'aimerais le rencontrer et que j'ai hâte de faire sa connaissance et que...

Elle n'a pas le temps de terminer sa phrase que je l'embrasse. Je me lève et termine par lui dire:


- Je lui dirai
s...


Puis je prend
l'ascenceur. Je crois qu'à cet instant rien ne pourrait me pourrir la vie, rien et personne ne pourrait rendre cette journée désastreuse...à part si je rate mon train. J'aime April et ça me rend heureux et dire que j'ai toujours rejeté l'idée d'être avec quelqu'un, je ne regrette en rien d'avoir brisé cette barrière mais s'il n'y avait pas eu ce voyage à New York en aurait-il été ainsi ? Je ne préfère pas le savoir mais je sais que personne à part April ne peut me rendre aussi heureux. Et ça Naeyon l'a vu depuis qu'elle nous fixe derrière une porte de la cafétaria...



_________________________

19h00:Je gribouille encore et encore, enchaînant brouillon sur brouillon: je n'arrive pas à me concentrer ! J'abandonne ! J'ai la tête ailleurs. Soudain, une main pose un café à côté de moi. Je relève la tête et voit Evan me souriant. Il s'asseoit sur le bureau et me dit d'une voix douce:



- J'ai mis
beaucoup de chantilly...on m'a dit que tu aimais la chantilly. La dernière fois c'étatt toi qui était venu, donc...je crois que mon coeur s'est pincé en te voyant ici toute seule aussi.


OOOOOOOOOO
OOOOOOh c'est troooooooooop chouuuuuuuuu ! Hum ! Je veux dire..bref. Je lui souris et commence à faire mon sac. il me demande troublé :


-
Tu ne mange pas avec Nate ce soir ?

-
non, j'ai rendez-vous avec quelqu'un d'autre, dis-je malicieusement.

- Puis-
je savoir de qui vais-je être jaloux ce soir ? Dit-il en riant.

- Eh bien, il
est très arrogant, assez canon, n'arrête pas de me matter et a mis beaucoup de chantilly sur mon capuccino. Tu le connais ?

Il me sourit et passe son bras autour de mes épaules, tandis que je tiens sa veste à la main tout en buvant mon café...

...plein d
e chantilly ^^.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×