Arigato

Arigato

Nous en sommes froid Alex et moi, depuis une semaine. Je n'ai pas encore parler à Erin d'Evan, j'ai peur qu'à m'occuper de ses affaires, ce soit mon couple qui empatisse. Je l'aime vraiment mais comment savoir si sa jalousie ne vire pas l'obsession: certes il connait mieux que moi Evan mais j'ai toujours cette envie d'avoir ma propre opinion sur les gens. Il doit avoir l'impression que je n'ai pas confiance en lui. Je ferais mieux de rejoindre tout le monde avant qu'ils arrivent...




J'ai exagé
ré. Ma jalousie me perdra un jour. Pauvre April, j'ai peut-être été dur avec elle, mais elle devrait e méfier de lui. Si jamais il lui faisait du mal, je serais capable de faire une bêtise. Voilà une semaine qu'on ne s'adresse plus la parole et pourtant elle me manque éperdument. Je suis amoureux d'elle et personne peut en contester...sauf elle. Je devrais être plus à son écoute car elle a le droit de faire son opinion sur les gens au lieu que je la couve. Elle est assez grande. Je ferais mieux d'aller lui parler avant qu'ils arrivent...




- Ch
ers collègues et employés de cette entreprise, commence la patronne. Je suis heureuse d'acceuillir aujourd'hui deux nouveaux employés renommés qui ont l'extrème gentillesse de rejoindre la grande famille de ce magazine qui est la fierté du journalisme people et mode !Je vous demande d'acceuillir comme il se doit: Naeyon Kumi et Matteo Chrysler !

L'assistance applaudit tandis que je cherche Alex. Je ne le vois pas. J'avance encore un peu tandis qu'une jeune femme japonaise monte sur l'estrade, elle était brune avec des yeux fins en amande et portait une corset noir style gothique à lacets avec un jean bleus foncé accompagné de bottes marrons Chanel. Elle ôte ses lunettes mouches noires (Dior) puis s'adresse à nous:



- Merci à tous, alor
s je me présente: je m'apelle Naeyon Kumi. Je travaille dans la mode depuis déjà 5 ans alors que je n'ai que 22 ans et j'ai travaillé dans les plus grandes entreprises du Japon. J'espère apporter à ce journal un travail de qualité mais aussi de nouveauté. Voilà, meric encore pour votre acceuil. Arigato Gosaïmas !

La foule applaudit de nouveau. Le regard de la jeune femme souriante se pose sur une personne qui lui est familière. J'essaie de me mettre sur la pointe des pieds afin de voir qui elle regarde: ce n'est tout autre qu'Alex qui écarquille les yeux en la voyant. Tandis que le deuxième arrivant fait sa présentation, je les vois s'éclipser tous les deux dans une pièce...OUUUh! Calme-toi April, ce n'est pas le moment de sortir ton couteau-suisse pour transformé en sushi une certaine personne. Il t'expliquera ça surement plus tard. Du moins, ca vaut mieux pour lui...



Je ferme la porte à clé derrière nous. J'arrive pas à y croire: Naeyon. Comment ça se peut ? Commet elle a pu se retrouver ici ? Je l'avais complètement oublié ! Qu'est-elle venu chercher en venant ici ? Je me retourne vers elle:


- Naeyon, qu'est-ce q
ue tu fais ici ?

- Ra
vie de te revoir Alex, toujours aussi beau. Tu n'as pas changer depuis qu'on s'est vu. Quel hasard, on va travailler ensemble ! et peut-être se retrouver ! J'en ai tellement rêver qu'un jour je puisse te revoir. Alors imagines quand mon patron m'a dit: tu iras à Londres ! On a tant de temps à rattraper...

- Naeyon, d
is-je, j'ai changé. Je ne suis plus le même qu'il y a trois ans: de plus, j'ai une petite amie maintenant. Ce n'était qu'une nuit, j'ai fait une erreur ce jour-là, j'étais déboussolé à cause de cette place. On a fait tous les deux une bétise, ce jour-là.

- Alex, stop ! T
u parles de ça comme si tout se rattachait à toi: "j'avais besoin de, c'était une erreur," mais moi je t'aimais vraiment et je t'aime encore.Je veux qu'on se remette ensemble. Si tu n'es plus ce coureur de jupon d'il y a trois ans qui a lâché sa meilleure amie après une nuit, je mérites bien cette chance...

- J'aim
e déjà quelqu'un d'autre, une femme qui compte beaucoup pour moi et que j'aime comme personne, déclarais-je. Je ne suis plus ce Alex, égo-centrique qui ne pense plus qu'à trouver une fille pour la nuit. Maintenant, chaque minute qui passe, je pense à celle que j'aime, et ce n'est pas toi.

- On n
e change jamais Alex et ça je te le prouverais, dit-elle avant de sortir du bureau.

Elle m
e tourne le dos, les larmes aux yeux et disparais.


19h00, dans l'a
scenceur
.



Je monte da
ns l'ascenceur sans avoir pu parler à Alex. Cette disparition de ces deux là, mains dan la main me chagrine. La porte s'ouvre et laisse entrer un jeune homme. Je relève la tête et le voit, l'air triste, fautif,coupable, comme s'il avait fait une bétise. C'est la gorge nouée que je lui demande:


-
Cette...Na...Naeyon, tu la connais ?

- Oui.


Soudain, j'appuie sur
le bouton d'alerte pour bloquer l'ascenceur. L'appareil ne descend plus. Je me tourne vers Alex et lui disant d'un air suppliant:


- J'su
is désolée, tu as raison, je ne devrais pas m'occuper des affaires d'Erin au point que notre couple s'affaiblissent. Tu connais mieux que moi Evan et je devrais te faire confiance...

- Apr....

- Mais s'i
l te plait ne couche pas avec une autre ! M'écriais-je en larmes.

Ca y est, je l'ai dit. Il sait ce que j'en penses. Je continue à soupirer:



- Je t'aime vraiment beaucoup...tu m'obsèdes tous les jours, et je sais que ce n'est pas Evan où Brad Pitt qui me séduirait plus que toi. Je sais que je suis immature parfois et que je peux être idiote mais...je ne sais pas ce que je serais ou ferais si tu allais avec une autre.

- April
je t'aime, dit-il s'une voix profonde et rassurante. Tu es la seule. Il n'y a personne d'autre que toi dans ma vie. Tu me suffis amplement, mon amour, j'ai pas besoin d'une fille plus coincé, ou encore d'Angelina Jolie pour être le plus heureux. Tu es loin d'être idiote et je préfère April, qui mange un pot de nutella en une journée plutôt qu'une autre fille qui se prive de tout. Et puis, si je suis si jaloux c'est que je tiens à toi. Surtout pour Evan, je ne veux pas t'empêcher de vivre et tu as le droit d'avoir ton avis sur lui, tu es capable de voir la vraie personnalité des gens par toi-même. Je n'ai rien à dire dessus. Je t'aime c'est tout.

-
C'est vrai ? Demandais-je en essuyant mes larmes.

- Bah oui, p'tite
cruche ! rit-il.

- Et
...Naeyon ?

- Oh...Nae
yon était ma meilleure amie, et il y a trois ans, nous avons eu une aventure. Après avoir appris que je n'étais pas reçu, et que je ne pouvais pas l'être, j'ai eu un moment de faiblesse cete nuit là. Le lendemain, je suis parti pendant qu'elle dormait. Je ne l'ai jamais recontacté. Je me suis comporté comme un salop. Puis trois ans sont passés et j'ai fini par l'oublier. Voilà...

-..
.

-...

Je rappuie sur le bouton. La machine se met en marche. Alex me fixe attendant ma réaction. Je glisse ma main dans la sienne et murmure:



-...Je crois
savoir comment ti pourrais te faire pardonner.

- Et comment ? Deman
de-t-il curieux.

Je lu
i envoie un regard provocant:

- Tu veux dorm
ir chez moi ce soir ?

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site