Baby... BOUM

3 mois plus tard...


La vie avait repris son cours, même si je continuais à rester cloîtrer chez moi, continuant d'envoyer mes rubriques à la rédactoin. Mais cela prenait plus de temps car je me sentais plus ou moins fatiguée à certains moments. Alex en rentrant me trouvait souvent endormi sur le canapé devant la télé où avec l'album de "The Fray" qui continuait de défiler. J'avais l'oreille très musicale ces derniers temps et prenait le moindre prétexte pour en écouter. De James Morisson à One Republic, j'écoutais divers style sans passer non plus par le Hard Rock. Et quand je n'écoutais pas de musique, je rêvassais. Alex et sa mère essayais de se reparler depuis l'autre fois. Quelques coups de téléphones ou entre deux paroles anodines, il s'excusait d'avoir eu un comportement comme celui-ci. Je n'ai jamais su ce qui l'avait pousser à aller lui-même s'excuser mais j'aime voir qu'il mûrit. Décembre, décembre...Bientôt Noël mais je n'ose imaginer la taille qu'aura mon ventre ce jour-là.
Eh oui, c'est que
les jumeaux ça prend de la place ^^.

E
nfin bon, je vis pleinement ma grossesse et...

- Et c'est là que j'ai répondu
à Evan que...

- Alex ? Dis-je en écarq
uillant les yeux.

- Moui ? Dit-il en ma
ngeant sa côte de boeuf.

- Surtout ne
panique pas...

Il laisse glisser de sa
main, sa fourchette et cours chercher ma valise. J'éclate de rire et commence à sentir quelques douleurs. Je respire calmement et commence à prendre mon manteau. Tandis qu'Alex court dans tous les sens, j'essaie tant bien que mal de lui faire comprendre que je n'ai pas une hémoragie interne mais peu importe (rire). Il n'écoute jamais rien quand il est paniqué.



___________




- Vous n'av
ez pas du tout mal ? S'étonne une infirmière.

- Si, dis-je sans lever un sour
cil, mais je me...con...tiens.

Mon poing se resserre sur le drap blanc du lit. Alex ronge ses ongles, légèrement anxieux. Nous avons passés l'échographie pour voir s'il n'y a pas de complications. Tout va pour le mieux, même si cela ne suffit pas totalement à nous rassurer en tant que mère, on reste toujours sur nos gardes. C'est à ce moment là qu'on remercie les auteurs des livres pour Grossesse: c'est fou comme ça rassure ! Je suis assez sereine et me concentre sur "ce qui va arrivé". On dirait que je parle d'une balle de baseball que je m'apprête à frapper d'une bate ! XD
- Tu es bien calme pour ton premier accouchement...

- Non, c'est juste que je me con
tiens, dis-je le sourire aux lèvres. Et puis, j'ai fait une péridurale...Ca devrait mieux passer.

Il me sourit et m'embrasse tendrement. Les infirmières et la sage-femme ne vont plus tarder, le temps que le col se dilate. Allongée sur le lit, tout en tenant la main à Alex, j'ai la folle impression de revivre mon jour à New York avec lui. Quand je pense que je pouvais le tuer parc qu'il prenait son air prétentieux, j'en ris rien que de penser à nos chamailleries. Soudain, Erin entre dans la chambre essouflé et vient vers moi affolés:
- J'ai fait aussi vite que j'ai pu...et...euh, souffle-t-elle. Alors ? Ca va ? Tu as mal ? Tu es prête ? Qu'ont dit les médecins ? Est-ce qu'ils t'ont fait cette piqûre ? Ils ont tous préparés ? La salle est bien stérilisée ?

- E
rin, erin...soupirais-je en riant. Calme-toi, tout est prêt. Ca ne devrait plus tarder. Ah bah tu vois...

Les femmes viennent d'entrer dans leurs tenues. Erin , après leur avoir demandé si elles avaient de l'expérience , s'en va, accompagné d'Alex qui me pose u baiser sur le front avant de partir. La porte se
refe
rme derrière eux enfin...

____________
____



- Ale
x...Alex !

J'ouvre les yeux et voit Erin me tapotant l'épaule. Je me lève brusquement et vais avec elle voir l'heureux évènement. J'ouvre délicatement la porte et voit April, tenant un bébé dans ses bras tandis qu'une infirmière s'approche vers moi pour me l'apporter. " Je suis pas habitué à ces trucs là"...Voil ce que je me disais à chaque fois que l'on me mettait un bébé dans les bras mais ce jour-là, cela me semblait tellement naturel que je la pris dans mes bras.

- T'avais
promis de ne pas pleurer, murmure April en riant légèrement tout en tenant l'enfant dans ses bras.

- a q
ui avons-nous affaire là ? Plaisante Erin en prenant la minuscule petite main du bambin que tient April.

- Ce p
etit homme est Lyam, présente April. Et sa soeur...

- Laur
anne, complètais-je en restant en admiration devant ma fille. La jolie petite Lauranne...

Erin prend délicatement Lyam dans ses bras et dit à sa meilleure amie:

- C'est bien Apr
il, tu as bien travaillé, rit-elle. Tu nous a donné un joli futur Don Juan.

-
Tout de suite les grands mots, riais-je. J'ai remarqué qu'elle a les yeux de son père.

- Prétenti
eux, plaisantais-je. Elle aura certainement la beauté évidente de sa tante, n'est-ce pas Erin ?

-
Sans aucun doute, je vais faire de ta fille la plus canon de toute la ville mais bon, on verre dans quelques années ! Rit-elle.

Et c'est ce jour-là, que naquît deux petits anges, avide de jus d'orange (rire).

Lyam e
t Lauranne.

2L.^^


Baby....BOUM !

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site