Tu ne mouriras pas ce soir

Tu ne mouriras pas ce soir...

La tribu des Sfeltanes subit un grand évènement, les obsèques de Karef ont eu lieu. Une semaine s'est écoulé depuis l'accident et Shana n'est toujours pas revenue...Nul ne sait si elle est bani ou pas. Erode n'est pas sorti de sa chambre depuis qu'elle s'est envolé, se lacerant les avant-bras, se nourissant de chair fraîche, personne n'a le droit d'entrer mise à part ses rêves, ses démons et ses espérances...Il restait, la bouche pleine de sang, à réfléchir, à vrai dire il ne réfléchissait pas vraiment, il pensait au passé. Le passé: mot d'ordre de la haine entre ces 2 clans. Bizarrement ce n'était pas à la guerre qu'il pensait mais à la seule fois où il eut un sentiment de désir pour une femme,un sentiment , oserais-je le dire, d'amour:

__________________________Flash-back____________________________

Alors qu'Erode n'avait que 17 ans, il contemplait déjà la mort. Son oncle le forçait à regarder les excussions qu'il faisait, les pendaisons, la guillotine, écartelage des membres...Bref, Erode y état indifférent, mais un jour se fut une jeune fille. On dit que se fut la première fois qu'il pleura de toute sa vie.

Ania était une fille d'Oracle du sang, mais démoniaque...alors qu'elle rêvassait dans la grange où on laissait pourrir les cadavres, Erode y entra afin de regarder, d'observer les corps inertes entasser les uns au dessus des autres...C'est là, que leurs regards se sont croisés et que commança une histoire d'amour. Celle-ci ne dura pas longtemps, car la fille fut exécuter après avoir tuer un marchand....
________________________________________________________________
Erode se remémore les doux moments passés avec elle, bien qu'il y en est peu ce sont les seuls moments précieux de sa vie. Il la revoit encore dans ses bras son corps nu contre le sien. Ou encore son sourire qui l'attendrissait....Erode n'avait que ça et considérait ceci comme une injustice flagrande aux yeux de tous....Avoir l'image de sabien-aimé pendu au bout d'une corde, est-ce cela la beauté de la vie? Son coeur lui faisait mal à force de souffrir de cette perte...Mais Edna l'enlève de ses pensées:

Edna: mon seigneur, Erode, ne restez pas dans cet état là...

Erode: N'ai-je pas ordonné que personne ne me dérange...


Edna: Je tenais quand même à vous informer que les sfeltanas commencent à se révolter de votre attitude et demande à ce que votre soeur soit bani...Je ne fais qu'apporter le message...

Erode: Tu penses comme eux, mais l'hypocrisie est tellement plus facile que tu veux me faire croire que tu es de mon côté...

Edna: Erode, si je fais ça pour vous, ne comprenez-vous pas pourquoi?ce n'est pas de l'hypocrisie mais de...

Erode:NE PRONONCE PAS CE MOT, seule une femme avait le droit de le prononcer à mon égard et ce n'est pas toi....Desncends et dis-leur que j'arrive , il est temps que l'on parle de la guerre...

Elle referme la porte derrière elle et disparaît.
Pendant ce temps, à l'autre bout de la ville. Shana s'est réfugié dans un appartement abandonné, elle est assise sur le lit, contemplant la beauté et l'innocence de la nuit à première vue: comment la nuit pouvait paraître si belle alors qu'elle abrite mensonges, haine, meurte, sang ? L'un des mystères non résolu par cette race...


?: Je t'ai cherché partout

Elle se retourne et voit Alan, le visage fermé. Elle se précipite vers lui pour le prendre dans ses bras...Puis lui ôte son blouson tout en l'embrasant. A son tour, le jeune vampire ôte les vêtements de Shana. Cette nuit passée entre eux peut être de leur point de vue merveilleux mais pour les 2 clans...il s'avère que cet évènement soit tragique... Du moins c'est ce que la présence de Lena, ayant suivit alan, provoquera...

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site