La colère des clans

Alan rentre tard ce soir là, après avoir passé la nuit avec la Sfeltane. Quand il entre tout est noir, on aurait cru que Satan était présent ici même ce soir. Il avait un mauvais présentiment, comme si une énergie sombre avait envahie la pièce. Il avance avec prudence: être méfiant avec son propre clan, n'est-ce pas ironique. Soudain la lumière s'allume et il voit son frère Esteban.

Esteban: comment as-tu pu?

Alan: Quoi...

Esteban: Comment as-tu pu faire ça, notre race...

Alan: Je ne vois pas de quoi tu par...

Esteban: ASSEZ!! Trop de fois tu m'as menti mon frère de sang, l'héritier des Arkanas s'accoupler avec une pute sfeltane!!

Alan le frappe. Sa fureur est telle que 3 autres vampires viennent le maîtriser.Il se débat, sous l'oeil farouche de son frère, ceux-ci ont virer au rouge puis au noir. Les veines d'Esteban ressortent noires "charbon". Il s'approche de son frère et pose sa main sur son torse...

Lena*qui entre à ce moment*: NON!!

En effet, tout le monde savait que lorsque Esteban était dans cet état, le pire pouvait arriver. Sa magie noire était supérieur à la vie, elle-même. Sa main se mit à être acide, elle commence à brûler, Alan ne bouge pas et envoie un regard noir à celui-ci. Soudain, la main du chef devient rouge, elle passe à travers le vêtement au point de brûler la peau d'Alan. Celui-ci se retient de ne pas crier, son frère continue à rentrer sa main brûlante,sa chaleur et son acidité était égale à la chaleur su soleil et à du javel mélangé à de l'alcool mais même ces mots ne peuvent montrer la douleur, la souffrance qu'endure l'héritier en ce moment de torture...Puis il cède:AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!!!
Tout New-York a entendu ce cri même au plus profond de ses rêves...Une larme brûlante coule le long de la joue du blessé. Esteban enlève enfin sa main.
Esteban: que cela te fasse comprendre l'empleur de ton acte..


Alan lui crache à la figure avant qu'on lenferme. Cette nuit là, il dormit dans la cellule de prison de son propre clan, de sa propre race...

Du côté des Sfeltanes, cela faisait une heure que Shana se faisait battre. Elle était venue se livrer elle-même car elle savait, qu'ils allaient la retrouver. Son frère contemple la scène, pour lui ce n'était plus qu'une souillon, une impure.Il voit déjà sa tête décapité entassé parmis les cadavres de sa jeunesse...l'héritière enchaîné à un mur...

Erode:assez!!

Les hommes cessent. Shana relève la tête sanglante, mais toujours en gardant cette beauté démoniaque qu'elle possédait. En voyant la tête de son frère, elle rit aux éclats:
Shana: Hahahahahaha...Mon pauvre Erode, cela te soulage-t-il de me battre?? Crois tu qu'ainsi je pourrais oublier mon acte, demader ton pardon, me repentir ?Regarde où en es-tu arriver...L'héritière se fait battre par son propre clan...Mon dieu Erode tu es pityable!!!

Erode: Parles tant que tu veux Shana, mais tu perds ton temps...

Shana: Mes mots te blessent pas vrai?hahaha, le plus amusant est que tu n'arrives pas, malgré tout, à me haïr, tu fais semblant..Tu sais que ce que tu me reproches, toi-même tu l'as fait...Tu as aimé Erode, de toute ton âme, tu as chérie une femme, tu as pleuré pour elle au point d'en mourrir , tu tuerais n'importe qui pour avoir encore une fois une douce étreinte avec elle,hahaha, ridicule,tu es ridicule.Longtemps je t'admirais pour ton savoir-faire mais tu es comme eux tous ,hypocrite, même pas capable de proclamer tes sentiments..au point de battre une personne de ton sang.

Erode: Sale impure, tu n'as plus rien avoir avec moi...

Shana: Rappelle-toi alors, que mon sang impure est pareil que le tien, Erode.

Soudain il l'empoigne la jeune fille par la gorge et la plaque contre le mur essayant de l'étouffer. Mais Shana ne souffrait pas:

Shana: vas-y, tue-moi qu'attends-tu ? tu n'y arrives pas??Es-tu si faible?dit-elle avec un sourire narquois.

Alors qu'Erode s'apprête à la tuer, Edna les interromp à temps. Elle se précipite sur Erode, en l'éloignant de la victime enchaînée au mur. Erode reprend son état normal.

Edna: Ils t'attendent...

Erode: Très bien, dit leur de se préparer et de prendre leurs armes..

Shana n'en croit pas ses oreilles.

Erode: Quoi Edna ne te l'as pas dit? La race des Arkanes disparaitra ce soir...avec Alan.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site