Un adieu avant la scène



- Angie, t'es sûr de ce que t'as vu ?

- Bah oui, affirme-t-elle. Je les ai aperçu et à mon avis, je ne pense pas qu'ils veuillent que ça se sache. Mais je voulais quand même t'en parler avant mon départ.

Le visage d'Andy s'assombrit soudainement. Le sujet est devenu douloureux depuis quelques temps. Angie remarque son expression et plonge sa main dans la sienne. Elle l'embrasse tendrement et reprend:
- Ne m'en veux pas Andy, j'y suis pour rien si je dois bouger sans cesse, dit-elle d'une voix douce et suppliante. Et puis, on pourra toujours s'appeler.
- ...Mais pourquoi faut-il que l'on se sépare sans cesse pour se retrouver comme deux étrangers à chaque nouvelle rencontre ?! S'indigne le jeune homme. Je t'aime Angie, et te voir partir à chaque fois m'insupporte. Pour une fois que ce n'est une fille pour deux jours, la seule femme que je suis susceptible d'aimer s'en va au Japon.

- Et moi le seul homme que je suis susceptible d'aimer ne sera pas un étranger quand je le reverrais, répond-elle en le fixant dans les yeux.

- Mais quand ? Soupire-t-il. Quand reviendras-tu ?

- Je ne préfères pas te donner de dates car tu serais déçu mais...pas avant un an ou deux je crois, réfléchit-elle. Mais je tâcherais de faire de petites escales en été pendant les vacances ! Je suis sûr que ca ne posera aucun problème. Allez souris, je ne pars pas demain tu sais...

Andy tâche d'esquisser un sourire léger malgré son anxiété. Comment la vie pouvait être aussi injuste ? C'est cela qui l'avait rendu aussi exécrable tout au long de sa vie avec les gens, ils comblaient les vides que la vie avaient creusé en lui en utilisant son argent pour haïr les gens de la sorte...Des parents divorcés, un père prit par les affaires, une mère attentive qui se démenait pour lui malgré ses rendez-vous même le jour de noël, et maintenant l'amour de savie qu'il ne verrait pas pendant un long moment. Les larmes lui viennent mais il s'efforce de les retenir en fermant les yeux, suppliant le ciel qu'elles ne coulent pas, pas ce soir, pas le jour de la représentation de Lyam où tout le monde sera présent.



La salle est bondée ce soir ! Yann a réservé une rangée très bien placée afin que nous puissions voir la pièce d'un peu plus près. Je me sens un peu gênée de m'asseoir à côté de gens aussi riches et cette désagréable impression d'en abuser sans le vouloir. Je m'installe dans mon fauteuil et sort de mon sac, un paquet de chips que je m'empresse de l'ouvrir quand j'entends derrière moi:
- Regardez moi ça...pas étonnant qu'elle est des kilos en trop dans les vestiaires. Au moins, on dirait que les filles énormes plaisent à Yann...Hihi...

Je regarde mon paquet de chips tandis que Yann éteint son portable et me voit songeuse.
- Qu'est-ce qu'il y a Lee ?

- Tu me trouves grosse ? Demandais-je inquiète en regardant ma chips.

Yann est étonné par une telle question et se retourne pour entendre d'où provienne les petits ricanements. Je referme mon paquet et me met à baisser la tête. C'est vrai que je sors avec le jeune homme le plus canon de l'établissement et je ne fais aucuns efforts pour me faire jolie pour lui (en même temps, ce sont mes chips préférées, cruel dilemme ! snif). Je jette un coup d'oeil à mon ventre et voit ce petit bedon qui me semble immense. Les ricanements continuent légèrement derrière moi, ainsi que des chuchotements. Je commence à me sentir vraiment honteuse quand...
- Lee ?

- Oui ?Dis-je en me tournant vers Yann.

Soudain, il saisit mon visage délicatement pour m'embrasser langoureusement devant les trois filles de derrière. Les rires s'arrêtent net ! Laissant place à une grimace sur le figure de chacunes, outrées, envieuses, et jalouses. Nos lèvres s'éloignent peu à peu tandis qu'il continue de me caresser le visage. Il continue de m'embrasser tendrement (Quel flirt ! XD)puis finit par un doux sourire, laissant les spectatrices sur le cul par l'évènement.Il prend une chips dans mon paquet et commence à la manger en se tournant de nouveau face à la scène. Un sentiment de supériorité m'envahit soudainement ! Héhé ! Moi, Lee Ryans ! Suis l'heureuse déesse du dieu Yann ! Pauvres communs des mortels, faces de truffes ! Bon, je me calme...(N'empêches elles l'ont eu dans le chou ! Ha ha !).
- Tu sais que je t'aime Yann ! dis-je en lui faisant un grand sourire pour saisir sa main dans la mienne.

- Oui, je sais, dit-il en m'envoyant son regard charmeur qui me fait instantanément fondre.

Daniel, Jeane et Ashton arrivent enfin et s'installent dans la rangée suivi quelques minutes plus tard d'Angie et Andy. Les rideaux s'ouvre....

*




-...Alors sache que quoiqu'il arrive, même si demain je meurs et que je regarderais d'un nuage la clarté de ton visage, même si je ne pourrais plus sentir ce souffle chaud près de tes lèvres charnues et douces, même si je ne pourrais pas voir l'enfant que tu portes, de là où je suis, quoiqu'il arrive, je t'aimerais. Je...t'aimerais...*

- Non, Lya...William, ne mourrez pas mon amour, pas ce soir, pas maintenant...William.


Les larmes coulent sur mes joues, tandis que je suis subjuguée par le talent de Lyam qui n'est plus mon cousiin à l'heure actuel mais un soldat revenu de guerre, citant ces dernières paroles à la femme de sa vie. Mon paquet de chips est encore bien rempli tandis que Jeane et Angie, versent quelques larmes. Puis, le coup final, la mainde "William" que tient sa bien aimée, glisse pour s'échouer sur son corps inerte. C'était son dernier souffle. Les rideaux tombent. La foule se lève et acclame les acteurs, Yann et les autres crient:
-Bravo ! Bravo !
Tandis que je reprends mes esprits et applaudient à mon tour.


Un peu plus tard dans le hall, Lyam nous rejoint, entouré de plusieurs jeunes filles demandant sa signature tout en portant deux énormes bouquet defleurs dans les mains. Andy s'exclame:
- Ouah, quel talent Lyam ! Je savais que tu étais bon comédien mais à ce point là...

- Merci Andy, se réjouit lyam, souriant. Ca vous a plu ?

- Oh, soupire Jeane avec le sourire, j'ai même pleuré à la fin avec Lee tellement quec'était émouvant. J'ai vraiment cru que tu mourrais !

- haha...la magie du théâtre ! S'exclame Lyam. Et toi, cousine ?

- Tu as été géniale cousin ! Remarquable, tu as un avenir très prometteur mais n'oublies de me faire rencontrer Brad Pitt si tu joues avec lui plus tard, ok ?

- J'y manquerais pas, rit-il avec les autres.

- Toi, tu perds pas le Nord, rit Yann. Bon, on fait quoi maintenant ?

- Ca vous dirait un resto' ? Poropose Ashton. C'est moi qui paye, et Lyam sera notre invité principal de la soirée !

C'est après cette magnifique représentation que nous partons nous rassasier dans l'un des resto' italiens du coin, manger une pizza dcomme de vieux potes. Pourvu que tout ne s'arrête jamais...

Quoiqu'il arrive...-_^

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site