La mélodie d'un adieu...

La mélodie d'un adieu...

Musique



- Tu sais qu'il y a une photographie célèbre française nommé "le baiser de l'hôtel de ville", dit doucement Andy en jouant avec les cheveux d'Angie tandis qu'elle pleure légèrement. Je crois que c'est la seule chose française que j'admire autant...hors mis d'autres monuments...

- Tu vas m'oublier...soupire Angie, tout en fondant en larmes. Tu vas finir par m'oublier et je ne veux pas que cela arrive.


Andy la prend dans ses bras, la serrant de toutes ses forces contre lui. Il pensait qu'angie ne serait pas aussi toucher que lui mais elle ne faisait que masquer les apparences et cela lui faisait plaisir. Il finit par l'embrasser tendrement quand Angie supplie en pleurant:

- Je ne veux pas partir...Tu avais raison...Ca sera différent si nous sommes trop loin et...

- Angie ? Dit-il en lui caressant le visage. Je ne t'oublierais pas ! Quoiqu'il advienne...Ok ? Et puis, tu l'as dit toi-même, on se reverra pendant les vacance. Allez, tu vas rater ton vol.

Elle l'embrasse une dernière fois, amoureusement et finit par partir, sa valise à la main. Elle monte sur l'escalator.

Andy retient ses larmes.

Elle finit par atteindre le sommet de l'escalator quand...

- ANGIE !

La jeune fille se retourne brusquement, voyant des larmes sur le visage du jeune homme qui court la rattraper pour à nouveau l'enlacer. Il ne voulait pas qu'elle parte, il s'était promis de ne pas pleurer, il s'était juré de ne pas laisser paraître sa peine, mais pas deux fois. La première fois, où elle n'était que sa meilleure amie, il l'avait laissé partir et s'en était voulu mais pas cette fois, pas aujourd'hui.

- Je t'aime, susurre-t-il à l'oreille. Je t'aime, je t'aime, je t'aime, je t'aime...je pourrais te le dire à vie si le temps ne m'en empêchait pas.

Il arrache la chaîne dorée qui ne le quitte jamais et le met autur du cou d'Angie. Il passe sa main dans les cheveux bouclés et noirs jais de sa bien-aimée et...

- Je me fiancerais avec toi Angie Hathaway...déclare-t-il.

Angie reste bouche bée, ne pouvant répondre à une telle déclaration. Elle le serre une dernière fois et répond:
- Je me fiancerais avec toi Andy...

*



- ...I don't wanna do this anymore
I don't wanna be the reason why
Everytime I walk out the door
I see him die a little more inside
I don't wanna hurt him anymore
I don't wanna take away his life
I don't wanna be...
A murderer...ouh...no...no,no...

Lyam reste un moment en admiration devant la jeune inconnue qui se trouve au piano. Depuis un mois maintenant, il venait l'écouter sans qu'elle s'en aperçoive. Il n'aimait pas vraiment ce genre de chanson mais la mélodie l'avait envoûté. Alors toujours à la même heure, chaque semaine, il venait écouter la jeune fille chanter. Il ne voulait pas lui parler, juste l'écouter. Mais au fur et à mesure, la curiosité de voir le visage de cette silhoutte aux longs cheveux bruns et d'une voix d'ange le démange.
Elle finit par arrêter ses doigts fins sur les touches du piano puis, pour la première fois, dit:

- Ca t'as plu ?

Le jeune homme écarquille les yeux et balbutie:
- Euh...c'était...magnifique...comme d'habitude.

- Je me demandais quand est-ce allais-tu me parler mais comme j'étais curieuse de savoir qui m'écoutait depuis un mois, alors j'ai décidé de faire ta connaissance, dit la jeune fille en se levant délicatement du tabouret.


Elle passe sa main dansl'air comme pour chercher le sac qui était à côté d'elle. Son regard fixait le vide,et ses yeux étaient presque translucide: elle est aveugle. Remarquant ce détail, Lyam vient l'aider à prendre son sac et l'aide à se lever délicatement.

- Tiens, dit-il sur un ton protecteur.

- Ah merci, répond-elle joyeusement. D'habitude je mets mon sac à côté de mon pied mais là j'ai oublié. J'imagine que le fait que je sois aveugle t'avais échappé.

- Euh, rougit-il. En effet...

- Et je suppose que tu te demandes commen se fait-il que je sache jouer du piano alors que je suis aveugle ?Demande-t-elle avec un sourire en coin.

- C'est vrai aussi, rit Lyam. Tu es très perspicace.

- Merci, rit-elle. Au fait, comment tu t'appelles ?

- Lyam, ton fidèle fan, dit-il ironiquement. Et toi ? J'avoue que c'est embarrasant de te le demander mais je ne connais ta silhouette de dos et ta musique.

La jeune fille rougit et répond:
- Flora, mais tout le monde m'appelle Charline, à cause de Rays Charles.^^

- Oh, je vois, rit-il. Eh bien, j'aime beaucoup Flora donc...Flora, enchantée de te connaître.

- Tu me tends la main là ? Demande Flora.

Lyam se sent gêné.
- Oh...euh...

- Je plaisante, rit-elle. Je le fais toujours au nouvelle personne que je croise. Bon, il va falloir que j'y aille. Alors euh...On se dit à demain, même heure Lyam ? Enfin, si tu es disponible.

- Avec plaisir, répond-il sur un ton charmeur. Je pourrais maintenant t'écouter de plus près...


Elle lui sourit et s'en va en chantonnant. Elle fait parti de ses rares personnes aveugles qui savent se débrouiller seule mais malgré ça, Lyam ressentait un profond désir de la protéger. Est-ce par pitié ?
Un sourire lui vient en pensant à elle. Il finit par quitter la salle de musique à son tour.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site