Under the sun, after the rain, I come living with you

Under the sun After the rain I come linving with you.




La sensation des rayons de soleil réchauffant le bout de mes pieds dépassant de la couverture me réveille agréablement. Je suis rentrée à 3h00 du matin hier et, malgré mon entrée retardive devant les journalistes, j'ai pu donné une belle image à ma galerie. Enfin, nous verrons bien les critiques...
C'est aujourd'hui que je dois emménager avec Yann dans son appartement. Oh non ! Quelle heure est-il ?! Je me précipite hors de ma couette et alors que je m'apprête à prendre dans mon armoire quelques vêtements pour me préparer, celle-ci n'est plus là. Je regarde autour de moi et me rend compte qu'il ne reste que mon lit dans cette petite chambre. Je sors de celle-ci et vais dans le salon en espérant que mes frères soient là pour m'expliquer de quoi il s'agit. Arrivée dans le salon, Logan boit son café avec un toast:
- Tiens Lee ! Bien dormi ?

- C'est une plaisanterie ?! Dis-je choquée. Où...Où sont mes affaires ?! Vous allez pas me faire ce jeu là le jour de mon déménagement Logan !

- Ah...je vois que tu l'as remarqué...dit-il avec un sourire narquois.

- Arrêtes ! C'n'est vraiment pas le jour pour jouer au gamin ! M'énervais-je. Où est Adrian ?!

- J'en sais rien...Dit-il. Ouh, c'est fou ce que t'es mignone quand tu t'énerves, on dirait presque une femme !

- Rhô ! Je vais te... !

- Eh bien, je vois que tu es réveillée ! S'exclame Adrian en entrant.

Je ne comprends vraiment rien à ce qui se passe. Désespérée, j'imagine déjà Yann se demandant où je suis. Je n'aurais pas tenu ma promesse cette fois encore. Adrian pose sa main sur ma tête et me dit:

- Je suppose que Logan n'a rien voulu te dire...

- Non ! Tout ce que je sais c'est que je vais être en retard si je ne sais pas où sont mes meubles ! Adrian, s'il te plait, dis-moi ce qui se passe...soupirais-je.

- Tes meubles sont déjà chez Yann, dit-il en souriant. Voyant la soirée que tu as passé hier soir, on a préféré te laisser dormir paisiblement tout en faisant ton déménagement. Il ne fallait pas t'inquiéter. Au fait, c'est un très bel appartement que tu as là...

Ah Adrian, je ne sais pas ce que je ferais sans lui. Je le serre dans mes bras et lui demande:

- Ah, je suis soulagée. Vous êtes vraiment adorables...Mais comment je vais m'habiller maintenant ?

- Ma foi, j'avoue que ce détail nous a échappé, réfléchit Adrian.

- T'as qu'à y aller en pyjama, rit Logan. C'est d'un fashio !

- C'est ça, moque-toi crétin ! Dis-je en lui tirant la langue.

- De vrais gamins, soupire Adrian. Bon, allons-y Lee, je t'amène dans ta nouvelle maison. Porte ma veste et va dans ma voiture.


J'excécute et toute excitée, cours m'installer dans sa voiture.
- Elle va me manquer n'empêche, soupire Logan.

- A moi aussi , ajoute Adrian. Mais je pense que Yann saura s'occuper d'elle.

- Je le pense aussi, renchérit-il.

Soudain, le portable d'Adrian se met à vibrer. L'homme lit le message qu'il vient de recevoir et ne peut s'empêcher de sourire après sa lecture. Logan, curieux, demande:
- C'est qui ?

- C'est un rendez-vous ce soir, répond fièrement l'aîné. Ne m'attends pas pour le match de ce soir, je ne serais pas là. A plus tard...


Adrian ferme la porte derrière lui et va me rejoindre.



- Bonjour, dit le portier en me laissant entrer dans le hall de l'immeuble.

- Bonjour.


Malgré la présence d'Adrian à mes côtés, je me sens stupide. Moi et mes chaussons rose dans le grand hall recouvert d'un carrelage somptueux où quelques canapés en cuir sont à disposition. Je ne sais pas si je m'y ferais mais du moment que je suis avec Yann, peu importe. Adrian s'arrête et me dit:
- Nous y voilà, dit-il. Ta nouvelle demeure...Ca va manquer tes petits plats fait maison n'empêche...

- C'est toi qui va me manquer, dis-je en me serrant contre lui. Mais bon, ce n'est pas comme si je partais à l'autre bout du monde non plus !

- Toujours enthousiaste, toi, dit-il en riant. Garde ton enthousiasme quoiqu'il arrive ma petite Lee. Bon, j'y vais moi. Tu viens quand tu veux, hein ?

- Oui, dis-je. Allez oust maintenant où tu vas me faire pleurer pour rien frère-poule !


Il m'embrasse sur le front et monte dans sa voiture. Après avoir déplier le morceau de papier comportant le numéro de mon étage que m'avait passé Adrian, je prends l'ascenceur sous les yeux interrogeteurs du portier. Je le comprends, ce ne doit pas être tous les jours qu'il doit voir des filles en pyjama avec des chaussons roses débarquant de nulle part.
L'ascenceur commence à monter tandis que je commence à être nerveuse. Je ne sais même pas pourquoi. Peut-être parce que ma vie avec Yann ne fait que commencer ? Certainement. Ou alors parce que j'ai peur d'apparaître dans une tenue pareille devant lui dans des circonstances comme celles-ci ? Probable (quoiqu'il m'ait déjà vu plus dévêtue, hihi). Arrivé au cinquième étage, les portes s'ouvrent pour enfin me laisser découvrir mon nouvel appartement. Je tripote ma bague au pinceau bleu sous le coup de la nervosité et aperçoit enfin Yann attendant sur le pas de la porte, me souriant. Je m'avance vers lui et lui dit:
- Je sais...ma tenue est un peu...mais c'est pas ma faute...ils ont oubliés de...

- Tu es très belle, me coupe-t-il.


Je rougies et commence à rire. Nous nous échangeons un regard, avec la certitude que tout ne fait que commencer et avec l'espoir que ce moment ne s'arrête jamais. Je finis par sauter dans ses bras, le serrant le plus fort possible dans mes bras. Derrière son dos, je voyais le salon où je passerais mes soirées à regarder la télé à côté de lui et peut-être, qui sait...

ma vie.

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site