Take a dress... No ! THIS dress !

Take a dress ? No ! THIS dress ...

 

- Une peinture à l'huile de Kandinsky qui a joué sur les nuances et un sorte de crescendo de couleurs avec les couleurs primaires, soit les couleurs fondamentales de la vie et...

- Lee, je peux te parler une minute, m'interrompt Jian alors que je fais la visite à une cliente.

- Euh oui...Excusez-moi, je reviens tout de suite.


Je m'éloigne dans mon tailleur Gucci noir que m'a offert Yann et m'isole près du comptoir avec elle. Soudain, l'air sérieuse qu'elle prit il y a deux secondes laisse place à un sourire rayonnant:
- Quoi ? demandais-je, intriguée.
- Promets-moi que si Angie te le dit tu feras comme si tu étais surprise d'accord ?
- Ok, mais de quoi il s'agit ? m'impatientais-je avec curiosité.
- ...Angie est enceinte ! s'écrie Jina en levant les bras.
- Aaaah ! hurlais-je, hystérique en la prenant dans mes bras. Oh mon dieu, oh mon dieu, aaah !

Bon, peut-être que ma joie est assez...explicite mais je n'y peux rien moi. La vieille cliente fait des yeux de merlans fris en nous voyant nous extasier comme deux jeunettes prêtes à aller au concert de leurs idoles. C'est drôle comme les choses peuvent paraître ridicule parfois pour certains sans se douter un instant du type d'évènement fantastique que cela peut-être. En tout cas, j'ai pris du temps à reprendre mes esprits. Jina se calme elle aussi, et continue en me donnant une envellope:
- Tiens...
- C'est quoi ?
- Va au centre commerciale, Jeane t'attend au 2ème étage, en haut de l'escalator et dépêches-toi. Aujourd'hui, tu vas choisir ta robe de mariée !
- Quoi ?! Mais t'es malade ! m'exclamais-je. J'ai du travail à faire ici et je..
- Tu as bossé toute la semaine seule, m'a accordé toute la semaine afin que je puisse me détendre ! Maintenant, il faut bien que tu t'occupes de ton mariage qui a lieu dans bientôt deux mois ! Tu as fait la liste des invités ?
- Euh non...
- Trouver une salle ?
- J'allais le faire mais...
- Fais tes voeux ?
- Ils sont dans ma tête, il faut juste que...
- C'est bien ce que je pensais ! s'exclame-t-elle en se tapant le front. Alors maintenant, tu prends ta voiture, tu files au centre commerciale et tu vas te marier ! ...Ou du moins, choisir la robe..


***

- Lee !
- Jeane ! m'exclamais-je en la prenant dans mes bras. De toutes les amies que j'ai, tu es celle qui a toujours une nouvelle tenue dès que je la vois.


Elle rit et me prend une nouvelle fois dans ses bras. Nous finissons par arpenter les boutiques; Le bruit de nos talons contre le carrelage brillant résonne au rythme de nos pas similaires, comme une cadence amicale et naturelle tandis que nous entrons dans une boutique de mariage. J'entre timidement avec Jeane qui semble se sentir comme un poisson dans l'eau. Moi, je me nois. Une femme vient à notre rencontre et instinctivement, Jeane prend les devants:
- Bonjour, ma meilleure amie s'apprête à se marier dans deux mois et...
- Deux mois ! s'étonne la veille femme réajustant son chignon.
- Eh oui, vous comprenez donc l'urgence, répond Jeane d'un air compatissant comme si elle parlait de la mort de quelqu'un.

Je ne comprends vraiment pas où est le mal de se préoccuper de son travail plutôt que de son mariage. Bien sûr, je suis toute excitée à l'idée de me marier, mais j'avoue être légèrement dépassée par les évènements. Il y a tant de choses à faire...
-...une chose simple et majestueux à la fois. Une robe de princesse sans pour autant qu'il y ait trop de froufrous, vous voyez le topo ?
- Je crois que j'ai quelque chose qui pourrait vous plaire...


Elle nous invite à la suivre et nous emmène vers les cabines d'essayage, disparaissant quelques minutes pour revenir avec une merveille venue du paradis. Mon dieu ! J'ai cru faire une crise cardiaque en voyant cette beauté. Alors que ma main effleure les fleurs brodées sur le corset crème, Jeane s'oppose littéralement et dit:
- Mettez là de côté, je tiens à exploiter le maximum de robes que vous avez.

La femme sourit et retourne dans l'arrière boutique.
- Mais Jeane, c'est celle là que je veux ! m'exclamais-je comme une petite fille. Je me suis vue porter cette robe jusqu'à l'autel. Ce corset que les doigts de Yann délaceront doucement et...
- Ce n'est pas comme si tu achetais une paire de chaussures Lee ! rit-elle. D'ailleurs en parlant de chaussures, il faudra qu'on aille voir à côté. Enfin bref, une robe de mariée est sacrée et je sais que lorsque je choisirais la mienne, je tiens à voir toutes celle qui puissent exister afin d'avoir la conscience tranquille: ai-je choisie la bonne ? est une question que tu ne devras pas te poser après l'avoir enfiler.
- J'aimerais être aussi sûre que toi Jeane, dis-je admirative. On croirait que tu connais tous les recoins du mariage...

Jeane incline la tête et sourit timidement, le regard rêveur. Elle soupire:
- Je t'envie Lee. Tout ça, ce mariage, cette vie à deux et Angie qui va avoir un enfant, je vous envie de vivre de telles choses.
- Mais, toi aussi tu peux les vivre et tu les vivras certainement ! rétorquais-je.
- Je ne sais pas, pas pour l'instant en tout cas ! dit-elle en gardant le sourire. Je veux me concentrer sur mon entreprise et ensuite je verrais mais Daniel me suffit amplement. Disons que je vous envie d'avoir fait cette démarche.
- Alors mesdemoiselles, celle-ci vous convient-elle ?

Et c'est ainsi que nous assistâmes à un long défilé de robes aussi extravagantes, mornes, excentriques, les unes que les autres avant que je reparte sous le bras avec cette magnifique robe dont j'étais tombée sous le charme. Juste après, Jeane et moi continuâmes à regarder les vitrines et trouvâmes une magnifique père d'escarpins d'un blanc immaculé et vernis, avec l'immitation d'une fleur d'orange entre le premier et deuxième orteil. C'était une magnifique journée et durant un instant, j'oubliai totalement la gallerie, la cliente et tout ce qui s'y rattachait pour enfin vivre comme une princesse.


***


-...Je t'ai dit qu'il y avait un corset ?
- Oui, acquiesce Yann en riant en mangeant près de moi.
- Et qu'il y avait des fleurs brodées ?
- Quatres fois ! rit-il encore.
- Oh pardon, dis-je. C'est juste que je me suis tellement amusée à faire les boutiques pour le mariage. Jina et Jeane m'ont fait réaliser que je ne me suis pas bien préparé au mariage et c'est pour ça que j'ai commencé la liste des invités en rentrant déjà. Il y a tellement de choses à faire, même pour un petit mariage.
- Ne te tracasse pas trop avec ça car rappelles-toi qu'il doit rester simple comme nous l'avons voulu, dit-il en se levant pour ranger son assiette.
- Je sais mais je tiens à ce qu'il soit d'autant plus inoubliables ! rêvais-je. Enfin, je vais essayer d'arrêter de penser à ma robe...
- Tu ferais mieux oui, dit-il en venant près de moi, avant que je me mette à fantasmer sur ce délicieux corset que je me ferais une joie de délacer.
- Vraiment ? demandais-je malicieusement en entourant mes bras autour de son cou. Et si je le porterais maintenant monsieur, que me feriez-vous ?
- Eh bien, dit-il en me soulevant comme une mariée, tout d'abord, je crois que je vous emmènerais dans la chambre et...


Ah ! Je crois que je ne changerais pour rien au monde de mari, même contre Brad Pitt dans "Entretien avec un vampires", Yann est aussi chaud qu'un démon. XD

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site