Quelqu'un m'a dit un jour, que l'amour est la plus belle chose qui puisse nous arriver

Quelqu'un a dit un jour....que l'amour est la plus belle chose qui puisse nous arriver.



- Je suis heureux qu'il te l'ait dit...m'avoue Yann.



- TU LE SAVAIS ?! Dis-je étonnée, tandis que je mange une mousse au chocolat.

- Oui, rit Yann. Depuis la fois où l'on s'est revu à la fête des anciens élèves.

FLASH BACK






- Rends-la heureuse...


Assis sur les marches du jardin, Yann est pensif, suite à ma disparition, pense au passé avec mélancolie tandis que Daniel fume à côté de lui. Il répond, un sourire en coin:
- Je me suis toujours demander comment tu pouvais supporter que Lee et moi soyons ensemble alors que tu l'aimais profondément.

- C'est vrai, répond Daniel en souriant, et je dois dire que je ne le sais pas moi-même. Mais...je sais que je ne sais pas si elle aurait été aussi heureuse avec moi qu'elle l'était avec toi.

- Ce serait bien différent, répond Yann songeur. Mais est-ce que tu aurais été capable de l'aimer vraiment, à travers tes escapades et ton âme frivole Dan' ? C'est ça la vraie question.


Daniel ne répond pas. Il savait que Yann avait raison, et n'était pas certain lui aussi d'être capable d'assumer tout ça. Yann est son ami et ne lui en voudra jamais d'aimer Lee, car il juge que c'est à Lee de choisir qui elle aime. Yann sait à quel point il aime Lee, car c'est la première personne qui l'a aimé pour ce qu'il est, et non pour ses notes come ses parents, ou pour sa décapotable comme toutes ses groupies.Lee était unique, son unique à lui, mais il préférait cacher cette envie de posséder celle qu'il aime afin de laisser son ami. Leur amitié était assez forte pour supporter un tel affront, et c'en était la preuve aujourd'hui...

FLASH BACK


- Diis, on pourra avoir un chien ? Demandais-je en faisant la moue tout en préparant le déjeuner.

- A croire que le chien de notre séjour en Angleterre ne t'a pas suffit, soupire-t-il tout en riant.

- Mais pourquoi tu n'aimes pas les chiens ?! Dis-je étonné.

- Ca ne sert à rien --"

- Je l'appellerais muffin :p

- Ben voyons !

- Ce sera un labrador noir ! M'exclamais tout en serrant un coussin comme si je faisais un câlin à ce fameux chien.

- Un labrador ? Il manquait plus que ça ...

- Bon, en attendant que Mr.contre-les-chiens cesse de résister à ces frimousses de labrador, je dois aller bosser moi. Il faudrait peut-être aussi que je songe à rentrer chez moi, histoire de voir les garçons et leur annoncer la nouvelle. A plus tard...


Je l'embrasse tendrement et finis par m'en aller.


*


- AAH! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier !

- Ah...je savais que tu allais réagir, comme ça soupire amusé Andy au téléphone.

- Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! Tu vas te marier ! AAAAAAAH ! Criais-je hystériques tout en rangeant quelques tableaux.

- Oui, en effet, rit-il aux éclats, et tu es la première à être au courant. Enfin, j'imagine que Yann et toi vus prévoyez la même chose...

- HEIN ?! Yann t'a dit quelque chose ?

- Quoi ? Vous n'en avez pas parler ?

- Beuh...non, dis-je en réfléchissant. Enfin, je recnnais qu'il y a du avoir quelques allusions à un avenir commun mais nous n'en avons pas vraiment parler. Oh, ça y est, à cause de toi, je vais penser à ça toute la journée ! En tout cas, j'ai l'honeur de t'annoncer que je vais emménagé chez Yann !

- Ahh, voyez-vous ça , J'étais pas bien loin à ce que je vois, dit-il malicieusement. Angie pensait organisé une journée au restaurant pour annoncer la nouvelle, si ça se trouve, Yan et toi pourriez aussi annoncer ceci. Il ne manque plus que le bébé,rit-il.

- N'importe quoi, dis-je en riant,rougissante. Bonil faut que je me mette au travail. Yann et moi serions ravis de venir à cette fête cependant, je lui en toucherai un mot. Tu n'auras qu'à me rappeler lorsque vous aurez fixé une date. Je te fais plein de bisous Andychou !


Je dépose le combinet et reprends son travail. Alors que je me remets à ma paperasse, Jina entre, la mine renfrognée...

*

 


La journée s'achève paisiblement, c'est le retour à la solitude pour Adrian. Après avoir saluer quelques amis à lui, il décide de prendre un taxi et d'aller dans un petit bar tranquille qu'il connaît bien. Un journaliste très passionnée par l'actualité mais au fond, il cherche lui-même de nouvelles choses dans sa vie. Il entre, saluant le barman brièvement, et commande au comptoir un verre de bière.
- Dure journée, hein ?

Il tourne la tête et voit une jeune femme à côté de lui, buvant un verre, la mine fatiguée mais tout de même resplendissante: c'était une asiatique aux yeux noirs et au teint de neige, les cheveux longs qui venait jusqu'à ses épaules,habillé de façon assez chic: le genre de femme de caractère et ambitieuse. Du moins, c'est ce que voyait le jeune brun en la regardant. Adrian répond:
- Ce n'est même plus la journée qui est dure mais ma vie toute entière...

- Voyez-vous ça, dit-elle malicieusement le sourire aux lèvres. Qu'est-ce qui a bien pu vous arrivez pour dire une telle chose ?

- Oh, un classique, dit-il en buvant une gorgée de son verre, une femme avec qui rien n'est sérieux et c'est une fois parti qu'on se rend compte de la bétise que l'on a faite. Enfin, vous voyez le genre...

- Oh m'en parler pas...soupire-t-elle.

- Pourquoi ? Vous êtes dans le même cas ? Demande-t-il un sourire en coin.

- mmh...Disons que je suis de ses femmes froides qui privilégient leurs vies professionelles à leur vie privée, au point qu'elles n'en aient pas. Et c'est comme ça qu'elles ratent les plus belles choses qui puissent vous arrivez.

- A ce point là ? Demande-t-il étonné. Vous ne me paraissez pas froide, dit-il. Je dirais même le contraire.

- Et vous, vous me semblez moins désespéré que tout à l'heure,rit-elle. Oh...ça faisait un moment que je n'avais pas rit. Enfin, ils sembleraient que nous soyons dans la même galère...

- Mouais, ça fait quand même du bien de voir que l'on est pas tout seul. J'apprécie beaucoup votre compagnie...

- J'apprécie la vôtre tout autant, dit-elle sur un ton charmeur. Voilà déjà un moment que je parle avec vous et je ne connais même pas votre prénom.


C'est en passant sa main dans ses cheveux, après avoir bu d'un trait son verre, qu'il répond tout en la fixant droit dans les yeux de son regard bleu:
- Adrian. Et vous ?

- Dana, répond-elle sous le charme. Alors, Mr.Adrian, racontez-moi un peu...


A cet instant précis, Adrian sut que ce soir, il aurait l'occasion de se changer les idées...et pas qu'un peu.

*



- Enfin, c'est assez chaotique disons, achève Jina devant une limonade.

- Je vois...dis-je. Peut-être que Lyam et toi, c'est quelque chose de nouv...

- Ca marchera, me coupe-t-elle. Lee, il t'a fallu du temps pour en arriver là avec Yann. Pourquoi ça ne serait pas la même chose pour moi ?


Je regrette mes paroles et songe un instant. Je dois arrêter de protégerAdrian, c'est "sa vie d'homme", je me le suis promis mais tout de même, Jina serait heureuse avec lui. Mais je trouve qu'après tout, je devrais soutenir Jina, elle qui m'a aidé durant mes moments difficiles où je me sentais triste. Je pose ma main sur l'épaule de Jina et lui dit:
- Tu as tout à fait raison Jina et si Lyam et toi vous vous aimez vraiment alors toute cette histoire n'est que passagère. ^^

- Merci Lee ! Dit-elle heureuse. Tu as raison, ce n'est que passager. Et pour Adrian, je pense qu'il trouvera aussi une personne pour lui. Et je ne voudrais pas que Lyam et lui soient fâché pour une telle chose aussi futile.

- Tu es futile ? Riais-je.

- Oui, en effet, enfin ça dépend du contexte hein !

Sur ces mots, nous éclatons de rire, comme deux amis de longues dates. Je serais toujours là pour Jina si elle en a besoin mais...j'ai un frère aîné à qui je tiens énormément.


*




- Tu m'en veux ?

- Non.

- Tu m'en veux hein ?

- Non...

-...Je sais que tu m'en veux...

- Rhô ! D'ACCORD! Peut-être ue je t'en veux un peu, m'avoue Logan. Mas c'est normal, tu es ma soeur et je suis attaché à toi. Je veux juste être sûr que tu as mûrement réfléchi après avoir pris cette décision.

- Oui, ne t'inquiètes pas, dis-je souriante. Je ne vois pas ce qui pourrait m'arriver de mal avec Yann. Enfin, il y a de quoi être sceptique après tout ce que nous avons vécus mais, ça a tenu jusqu'ici...alors je veux y croire !

- Mmh,soupire-t-il. Il n'y a pas de doute, tu tiens ça de papa..Cet air béat et rêveur qui croit que tout le monde est gentil.

- Et toi, tu es ausi péssismiste que maman, soupirais-je.


Alors que nous marchons tout en riant aux éclats, nous passons devant une foule de personne attroupé autour de quelqu'un. Par curiosité, nous nous approchons et entendons peu à peu une mélodie:

" J'ai peur, j'expire
Je te vois partir.
J'ai peur, j'expire,
Ta voix, ton coeur et ton surire
Laisseront derrière toi,
Des traces gravées sur mon ocuer
Mais j'ai l'espoir qu'un jour

Je te retrouverai,
Je saisirai ma chance cette fois,
Je te retrouverai
Je te donnerais tout ce que tu n'as pas
Et ce jour, je prierai à mon tour pour
T'avouer que jeee t'aimais...


Je retournerai sur mes pas
Pour ne plus faire les erreurs d'autrefois
'Te crierai ce que j'ai sur le coeur
Un amour...rempli de couleur..


Je te retrouverai,
Je saisirai ma chance cette fois,
Je te retrouverai
Je te donnerais tout ce que tu n'as pas
Et ce jour, je prierai à mon tour pour
T'avouer que jeee t'aimais...

Mais aujourd'hui, même si tu n'es plus là
Je garde espoir et garde souvenirs de toi
Et je sais que...quoiqu'il arrive je t'aimerais
Dans un souffle, un soupir d'amour...Yeaaah...

D'amour....



Les passants se mettent à applaudir fortement, tandis que Logan et moi, subjugué par une telle chanson, essayons de s'approcher. Alors que je mapprête à couvrir le jeune musicien d'éloge, je reste tétanisé lorsqe elui-ci se retourne, tandis que Logan ne tarde pas à avoir la même réaction...



Pourquoi Dieu créa les hommes ?

Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site