Great Surprise ? Not really...

Great Surprise ? Not really


Musique



Je reconnais avoir eu un plaisir fou à regarder tout le monde se réjouir du réveil de Yann, un sourire sournois aux lèvres devant tous ceux qui avaient perdus espoirs. Mais je ne peux leur en vouloir, car moi-même, j'ai souffert de ce qui s'est passé, mais maintenant tout est derrière nous et j'ai bien l'intention de vivre ma vie comme je l'entends au côté de Yann.

Après quelques semaines, Yann et moi avons repris le cours de notre vie. Ce fût assez étrange au début car nous avions peine à y croire. A vrai dire, rien ne serait plus comme avant, mais j'étais heureuse de le voir à mes côtés. Norah dû malgré tout nous quitter, mais c'est la joie au coeur qu'elle repartit avec la certitude que Yann était sorti d'affaire. Je ne la remercierais jamais assez. Enfin, Yann se remet paisiblement de sa blessure et va périodiquement chez le médecin pour voir l'évolution de son état.
Un matin, alors que je lui sers son café tandis qu'il lit le journal attablé dans la salle à manger - on se croirait dans les séries américaines >o< - il me dit:
- Dans trois mois...

- Quoi ? dis-je confuse.

- Juillet, c'est un bon mois pour se marier, commence-t-il d'un air malicieux, tu ne crois pas ?


Je reste bouche bée et lui dit:
- Excuses-moi, accordes moi deux secondes !

Je cours dans la salle la plus proche et hurle de bonheur, sautant partout. J'extériorise ma joie ! Bien que ce ne soit pas des plus discrets. Quand est-ce que je grandirais un peu, je suis moi-même désespérée par mon comportement. Je reviens devant lui, un sourire béat aux lèvres, et vient m'asseoir sur ses genoux:
- Je ne veux rien de trop extravagant tu sais, commençais-je. Juste une petite chapelle avec nos amis les plus proches et notre famille.

- Vraiment rien d'autrs ? s'étonne-t-il.

- J'aime la simplicité, dis-je avant de l'embrasser. Tu vas devoir rencontrer mon père...

- Devoir ? tu dis ça comme si c'était une corvée, rit-il en me voyant faire la moue.

-Disons que tu seras assez surpris, mon père est assez extravertie...

- Tout comme sa fille, non ? dit-il d'un air malicieux.

- Moi, non je suis plutôt timide, le corrigeais-je. Combien de fois ai-je rougit pour un rien ?

- Un rien ? tu veux dire ça...


Il m'embrasse au coin de l'oreille. Un frisson me parcourt tout le corps, tandis que mes joues se pourpre de rouge. Il esquisse un sourire malicieux et membrasse amoureusement. Alors qu'il commence à me déshabiller, je tente de le dissuader:
- Le médecin a dit que tu n'étais pas encore totalement rétabli...
- Vraiment ?


Il ôte mon haut et poursuit ses gestes tendres tandis que je commence peu à peu à céder. Ah les hommes ! A peine est-il sorti de l'hôpital qui reprenne leurs bonnes vieilles habitudes, hein ! >_<. Eh comme d'habitude, je me laisse faire seulement, je ne m'attendais pas à ça...
- BONJOUR MA CHERIE !

Je tombe des genoux de Yann tandis qu'il sursaute. Je me relève en vitesse, puis écarquille les yeux en voyant...
- PAPA?


L'homme et la femme. Tels sont les êtres que créa Dieu sur Terre, mais il est interressant de se demander si Eve passait déjà un temps fou dans la salle de bain tandis qu'Adam attendait pour se raser, en retard pour ton boulot. du moins, Andy se le demandait:
- Pitié, Angie, qu'est-ce qui te met autant de temps ?désespère-t-il derrière la porte.

- Je...je crois que j'ai mal digérer les sushis d'hier, dit-elle avant de vomir. C'est la première fois que ça me fait ça.

- Je t'avais dit de ne pas en manger autant, soupire Andy. Faut dire que ces derniers temps, tu as un apétit d'ogre. C'est les hormones qui te travaille ?

- Te moques pas de moi euh ! se plaint-elle. Je crois que je n'irais pas au travail aujourd'hui.

- Ok mais s'il te plait, laisses moi entrer ! Je vais être en retard et contrairement à toi ma puce, je n'ai pas des sushis qui ont contaminé mon tube digestif.


Angie ouvre enfin la porte, la mine en piteuse état. Des cernes foncées s'étaient encrées au bas de ses paupières, ses lèvres étaient pâle ses yeux étaient clairs. Andy pose sa main sur sa joue et lui demande avec anxiété:
- Tu es sûr que ce n'est que les sushis ?

- Je crois enfin, le fait est que je n'ai pas envie d'aller chez le médecin pour l'instant mais seulement de dormir, soupire-t-elle.

Il la prend dans ses bras et la serre contre lui, oubliant même son retard au travail. La mélodie des battements de son coeur berce la jeune femme extunuée, prêt à s'endormir dans ses bras. Elle lui murmure avant qu'il ne parte:
- Ne t'inquiète pas pour moi chéri, d'ici demain ce sera parti; Une petite infection de rien du tout.

- Très bien mais si demain c'est encore là, je veux que tu ailles voir un médecin, d'accord ?


Elle lui sourit, amusée par l'inquiétude du jeune homme, puis l'embrasse sur la joue tendrement. Sa vie ne pourrait être plus comblée que celle qu'elle possède, une vie avec un mari aimant et attentionné avec elle.
Quoi de plus ?

**



Les Histoires et certaines images présentent sur ce site appartiennent à Canell.

Veuillez respectez son travail et ne pas le reproduire.

®Tous Droits Réservés®

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site